A Love Song For Bobby Long

A Love Film by Shainee Gabel

Scarlett Johansson, John Travolta et Gabriel Macht. Lions Gate Films Inc.
Scarlett, John et Gabriel

Sublime. Tourné en 2004, il aura fallu 2 ans pour que les français puissent se délecter de ce petit bijou. Si l’attente fut longue, le résultat est plus qu’à la hauteur. Avec une histoire et un décor simples et une performance d’acteurs plus que remarquable, Shainee Gabel transcende son sujet.
Tout commence lorsque la mère de Pursy décéde. Sa fille vient alors habiter dans la maison de son enfance en Nouvelle-Orléans et y découvre Bobby Long, un ancien prof alcoolo , et Lawson Pines, un séduisant écrivain alcoolo aussi, 2 amis de sa mère , qui prétendent que Lorraine, la mère de Pursy, leur a légué un tiers de la maison chacun. Elle doit alors cohabiter avec ces deux hommes…Et l’aventure commence.
A travers une amérique profonde, le portrait de deux hommes et une jeune femme que tout sépare et qui pourtant vont se rapprocher et apprendre à s’aimer. Nostalgique, brillant, touchant, délicieux, chaleureux, plein de poésie, on se laisse emporter par cette chronique douce-amère sur ces personnages attachants, bléssés par la vie qui ne leur a pas fait de cadeau.
Ponctué de références littéraires, ce film sait se rendre inoubliable et magnifique sans jamais devenir présomptueux ou prétentieux. Et c’est à travers leurs différences que Bobby et Pursy vont apprendre à se découvrir et pourquoi pas s’aimer? Leur relation, point culminant du film, va les transformer et les réconcilier avec la vie.
Scarlett Johansson, magnifiée, accompagne avec grâce et beauté, John Travolta, grand monsieur du cinéma qui trouve ici un de ses meilleurs rôles depuis longtemps. Et pour clore ce trio attachant et savoureux, rajoutez le beau Gabriel Macht qui lui aussi, se retrouve sublimé et attirant.
Difficile de faire découvrir ce film par les mots, il faut le savourer et s’immerger totalement dans cette atmosphère nostalgique et surtout laisser la magie faire son oeuvre. Mené par une Scarlett Johansson à peine sortie de l’adolescence et un John Travolta, au contraire, en bout de course, Love Song parle d’amour et d’amitié. Un très bon film à tout égard, qui nous laisse une impression de nostalgie et une certaine musique dans la tête: " My heart was a lonely hunter"
Love Song est sans doute un petit bijou de cette année. C’est là qu’on regrette amérement qu’il n’y est pas plus de réalisateur comme ça :sensible et sincère.
Magique.


 

One thought on “A Love Song For Bobby Long

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *