Lord of War

Nicolas Cage: Lord of Cinéma?

Si vous êtes en mal de bon films (pendant les vacances y a peu de films intéressants ET intelligents) regardez Lord of War.
Ce film aux airs documentaire parle du trafic d’armes dans le monde. Lord of war n’est pas un film sur la guerre à propement parler. Il parle de ceux qui s’enrichissent sur le dos de la guerre. De ceux qui vendent ces armes qui tuent. De ceux qui font de la mort leur gagne-pain. Tiré de faits réel, Andrew Niccol, le réalisateur, signe un film fort et dur qui dénonce ce trafic de mort et l’impuissance de ceux qui tentent de l’arrêter.
Yuri, un ukrainien, part vivre avec sa famille aux Etats-Unis. Là-bas, il se plonge dans le trafic des armes après avoir vu une tentat. ive d’assassinat dans un restaurant accompagné de nombreux coups de feu et de deux morts. Rapidement il gagne de la puissance, aidé de son frère, sur ce marché et se fait des ennemis (Jack Valentine, ). Amoureux d’une mannequin, Ava Fontaine, il crée une famille et doit mener une double-vie entre son trafic et sa famille. Mais peut-on vendre des armes et être responsable de millions de morts et être le père d’une famille modèle??
Cette descente aux enfers d’un homme qui a vendu son âme au diable prend aux tripes. Par son sujet et cet homme, Yuri, qui fascine autant qu’il dégoute. Il est écoeurant par sa façon de vendre des armes d’une manière détaché; et fascinant par cette manière de parler de lui-même (c’est lui qui raconte son histoire) d’un ton cynique, qui reconnaît ce qu’il a fait, mais avouant qu’il ne peut faire que ça. Un homme ayant vendu son âme au diable. Pendant cette descente aux enfers, drogue, mort, agent d’Interpol à ses trousses, guerres, mensonges….tout se mêle. Mais Andrew Niccol prend pour prétexte cette histoire d’un homme pour montrer la situation politique et financière du monde, notamment de l’Afrique. Ainsi pendant 1h50, Yuri plonge et entraîne avec lui sa famille dans cet enfer. Et puis il y a une lueur d’espoir : peut-être prend-il enfin conscience de ses actes, peut-être va-t-il changer?? Une seconde chance lui est proposé! En vain. Un homme ne peut changer sa nature profonde. Et cette fin approche: on la savait au fond de soi mais on ne voulait pas y croire. C’est trop injuste. Le mal finit toujours pas l’emporter sur le bien quand l’argent et le pouvoir s’en mêle. On est dépité, dégouté. Il a sacrifié son bonheur à son pouvoir et son argent, à la manière du anti- héros de Match Point. On pense à Jack Valentine, son frèreVitaly, sa famille, ses soldats qui sont morts à cause de lui, et ceux qui mourront demain…En fin de compte, la fin d’Andrew Niccol montre bien le visage du monde. L’argent et le pouvoir. Maîtres mots de la société d’aujourd’hui. Mais peuvent-ils rendre heureux? Peuvent-ils effacer la mauvaise conscience d’un homme? Non. Et dans notre dégoût, on pense à Yuri: même s’il est riche et a du pouvoir il devra vivre jusqu’à sa mort avec ces millions de morts sur sa conscience. Le revers du pouvoir.
Dur, réel, cynique, triste et dérangeant, Niccol signe ici un chef d’oeuvre du cinéma.
Et si le sujet et la mise en scène y sont pour beaucoup, il ne faut pas oublier les acteurs sur qui tout reposent.
Nicolas Cage, cynique, classe,écoeurant, est à lui tout seul une bonne raison de voir le film. Il joue à merveille le rôle de cet anti-héros et nous prouve qu’il n’a plus rien à…prouver!! Jared Leto ( il y a des yeux à tomber!!!) joue le frère Vitaly. Camé et largué, il joue un rôle très important puisqu’il est comme la conscience de Yuri. Ethan Hawke a un petit rôle mais pas des moindres, celui de Jack Valentine, policier tenace. Valentine est comme nous: impuissant face au pouvoir et à l’argent. On retrouve notamment Bridget Moynahan et Ian Holm.

Nicolas Cage et Jared Leto. Lions Gate Films Inc.


En bref: Lord of War tient ses promesses et nous montre une face du monde dont on avait conscience mais qu’on refusait d’admettre. Dur et choquant mais pas spécialement très violent physiquement, Lord of War mérite d’être un des meilleurs films de l’année. Et même si on est dégouté par ce que l’on vient de voir, on est subjugué par ce film réaliste qui nous marque. Alors Nicolas Cage: Lord of Cinema?? Oui, je peux vous l’assurer!!

Gros coup de coeur pour Lord of War


Nicolas Cage et Jared Leto. Lions Gate Films Inc. Nicolas Cage et Jared Leto. Lions Gate Films Inc.

One thought on “Lord of War

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *