Eragon

Eragon
Quand l’élève (Fangmeier) ne dépasse pas le maître (Jackson)…

Ed Speleers et Jeremy Irons. Twentieth Century Fox France Ed Speleers. Twentieth Century Fox France Sienna Guillory et Ed Speleers. Twentieth Century Fox France

Jeremy Irons, Ed Speleers et Sienna Guillory dans un bon divertissement hollywoodien qui outragera les fans du livre.

En Alagaesia, un jeune fermier Eragon qui vit chez son oncle et son cousin Roran, trouve un jour de chasse un drôle de cailloux qui se révèle être une jolie dragonne que Eragon baptise Saphira (dans le film c’est Saphira qui se baptise toute seule). Il est le nouveau Dragonnier qui doit combattre Galbatorix le dragonnier traître qui a entraîné la déchéance du pays. Aidé de Brom, un vieillard mystérieux il se lance dans une quête éperdue de justice et de vengeance croisant Elfe, Ombre et autres vilaines créatures…

Oui Paolini est très fort pour avoir écrit 2 tomes d’une trilogie à la hauteur de celle de Tolkien. Stefen Fangmeier, lui, l’est moins. C’est sûr qu’adapter environ 1000 pages c’est dur, mais le rater en beauté ça c’est désolant. La moitié du livre passe à la trappe et des dizaines d’événements importants dans la trilogie l’accompagne. Reste la trame "quête" qui est vite expédiée pour la scène finale, une bataille qui se veut être aussi grandiose que celle du Seigneur des Anneaux. Mais c’est bien peu pour un film qui se dit être l’adaptation d’un best-seller. Les fans du livre secoueront la tête d’incrédulité quand ils verront la sorcière Angela grimée en Joss Stone (on se demande vraiment ce qu’elle vient faire là!!) dire l’avenir du héros (elle ne parle pas de son amour pour une fille de sang noble et tout ça…) , ou encore le sauvetage d’Arya ( qui ne ressemble fichtrement pas à l’Arya du livre)… Non vraiment je m’arrêtede les énumérer car je sens que je m’énerve. Franchement si c’était pour faire ça autant ne rien faire et la morale aurait été sauve. Si Fangmeier tenait tant à réaliser une adaptation qu’il s’en donne les moyens: un film de 2h30 pour 1000 pages aurait été un bon compromis et aurait pu permettre de faire une belle épopée un tantinet soit peu proche du livre. Néanmoins quelques bons côtés subsistent, si si: un esthétisme soigné, pas trop d’effets spéciaux juste ce qu’il faut, une performance d’acteurs pas trop mal et une Saphira soignée. Eragon se regarde comme un bon divertissement qui nous fait passer un bon moment. En parlant de Saphira on apprécira la voix de Rachel Weisz mais on regrettera le cynisme absent de la dragonne. Pourtant c’est lui qui faisait le sel même de la créature. Mais le réalisateur a également viré toute tension dramatique qui découlait du fait que Eragon doit faire face à la mort de son oncle et à une destinée bien sombre (comme lui prédisait Angela). C’est ça qui fait que le livre marche bien: Eragon est humain, il souffre, il a des pensées sombres, il fait des erreurs… comme nous tous. Non vraiment je suis extrémement déçue de la tournure qu’a pris cette adaptation à la sauce hollywoodienne en tant que fan du bouquin. Reste un casting sympa (Jeremy Irons, John Malkovitch, Sienna Guillory et Ed Speleers) qui arrive avec peine à sauver ce premier volet d’une trilogie qui s’annonce pour le moins chaotique.

 Eragon se révèle des plus catastrophiques. Stefen Fangmeier, le réalisateur, a pris une pincée du Seigneur des Anneaux et d’Harry Potter pour faire une adaptation plus que libre de l’oeuvre littéraire Eragon. Aux normes hollywoodiennes il s’est entouré d’un casting que l’on attendait pas (Irons, Malkovitch), des petits jeunes (Ed Speleers et Sienna Guillory) et de célébrités totalement inutiles et mal-employées mais qui font de la pub pour le film (Joss Stone). Reste un film assez bien fait et d’un bon niveau esthétisme mais est-ce assez?? Lisez le livre si ce n’est déjà fait et vous y découvrirez un monde extraordinaire et un héros à qui on s’identifie et on s’attache. Regardez le film et vous aurez un bref résumé de l’oeuvre littéraire qui n’est qu’une parcelle de ce que vous réserve Paolini, l’écrivain. Ratage en beauté pour cette adaptation qui promettait le meilleur et qui en fait se révèle en dessous de la moyenne.

Affiche américaine. Fox 2000 Pictures

2 thoughts on “Eragon

  1. Alors là, chapeau la critique!!! Je suis allée voir le film hier, et j’ai rarement été aussi décue. Tout ce que tu dit est strictement vrai. J’ai moi-même fait un article sur le sujet, mais le tien est nettement plus complet et mieux écrit.
    Franchement, je ne comprends pas comment on peut avoir lu le livre et en même temps apprécié le film…

    Encore bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *