Leonardo DiCaprio

Qui ne s’est jamais perdu dans son regard bleu azur? Leonardo DiCaprio, propulsé star lors de la sortie de Titanic, affine au fur et à mesure des années ses choix de rôles en passant de Spielberg à Allen et devient l’égérie du maître Scorsese en 2003. Luttant contre les rôles de "jeune premier" qui inondent les jeunes acteurs, il préfère la qualité et recherche les rôles intéressants et va alors frapper à la porte de son pote Marty. Le nouveau DiCaprio façonné par Scorsese commence à se faire rare, laissant après chacune de ses prestations un spectateur abasourdi par son talent de plus en plus indéniable, n’en déplaise à certains. Il est aujourd’hui sans doute le meilleur acteur de sa génération, digne héritier de James Dean. Retour aux sources et sur une carrière qui ne peut que susciter l’admiration…

Leonardo mi-italien, mi-allemand d’origine commence sa carrière au cinéma en 1992 avec Fleur de poison après s’être entraîné sur les planches et dans des séries. En 1994 il continue sa formation d’acteurs auprès de Johnny Depp dans un film de Lasse Hallstrom, Gilbert Grape. S’ensuit des rôles de plus en plus conséquents (Blessures secrètes, Mort ou vif, Rimbaud Verlaine…) Les réalisateurs ont compris le potentiel de ce petit jeune mais Baz Lurhmann est le premier à le montrer en offrant au beau jeune homme le rôle de Roméo dans la version moderne de Roméo + Juliette en 1997. Succès pour le film et le jeune premier qui accepte le premier rôle de Titanic un an après. Personne ne l’attendait. Pas de grandes stars (Leonardo, Kate Winslet), pas de grand réalisateur (James Cameron) et une histoire romantique. Pas de grand succès en perspective et pourtant, Titanic est le film qui réalisé le plus de bénéfice dans le monde non-détrôné encore aujourd’hui. Les gens se précipitent en masse et Leonardo devient la cible des jeunes filles et des paparazzis.Il enchaîne avec L’homme au masque de fer. Souffrant beaucoup de cette célébrité encombrante, il décide de se retirer de la scène sans pour autant ne plus faire de cinéma. Non, il se concentre juste sur des rôles plus épais à raison de 1 film environ par an (Basketball Diaries, Simples secrets, Celebrity, La plage, Don’s Plum…).En 2001 le talenteux jeune homme disparaît des écrans et Hollywood commence déjà à l’oublier se précipitant sur de jeunes stars (Orlando Bloom, Hayden Christensen, Daniel Radcliffe…) prometteuses mais n’arrivant pas à la cheville de Leonardo. Une icône. Alors que personne ne l’attendait (car Leonardo fait toujours ce que l’on attendait pas et c’est bien !) il revient en 2003 dans Gangs of New York de Martin Scorsese puis le génial Arrête moi si tu peux où il fait face à Tom Hanks devant la caméra de Spielberg. Il brille de nouveau, différemment. Il a grandit, s’affine dans son jeu. Il éblouit la caméra,on ne retient que lui. Mais il continue à se faire rare ne choississant qu’avec soin ses rôles. Aviator en 2005 puis cette année le phénoménal Les Infiltrés. Et là c’est la révélation. Il brille d’une intensité nouvelle comme jamais auparavant il n’avait brillé et que peu d’acteurs arrivent à atteindre. A ses côtés Matt Damon fait fade (et pourtant!!) , Jack Nicholson peine à s’imposer devant tant de luminescence et Scorsese réalise un chef d’oeuvre. Ca y’est Leonardo est devenu un grand acteur qui a surpris tout le monde par ses choix plutôt risqués mais non dénués de qualité. Avec son sourire craquant et ses 32 ans, il est le meilleur acteur de sa génération et risque fort de le rester pour longtemps…


Ses projets
: le 31 janvier il sera à l’affiche de Blood Diamond avec Jennifer Connelly et Djimon Hounsou. Il tournera bientôt The Rise of Theodore Roosevelt, quatrième collaboration avec Scorsese , The Chancellor Manuscrit un policier et on chuchote qu’il jouera dans Blink. Un acteur d’exception

Filmographie:

– Fleur de Poison
-Critters 3
– Gilbert Grape
– Blessures secrètes
– Les Cent et une nuits
– Mort ou vif
– Rimbaud Verlaine

* –Roméo+Juliette : chef d’œuvre de Baz L. la plus belle histoire d’amour incomparable et incomparée aujourd’hui (sauf peut-être Moulin rouge). Du très grand cinéma.

* – Titanic: Un classique des films romantiques, qui s’il n’est pas très original, reste néanmoins incontournable.
* – L’homme au masque de fer: un bon film mais à ne pas revoir plusieurs fois: ça agace vite.
The Basketball Diaries
– Simples secrets
* – Celebrity: Très bon Woody Allen que cette comédie dramatique qui épingle la vie des "stars" entre folie, hystérie, drôlerie et appel au secours…
* – La plage: un petit thriller misant sur les peurs primales dans une ambiance dérangeantes. Moyen mais Canet + Ledoyen + DiCaprio = impensable et pourtant …
– Don’s Plum
*- Gangs of New York: ce chef d’oeuvre de Martin Scorsese est une grande fresque historique sur la naissance de l’Amérique. Stylisé dans chaque détail, casting exceptionnel (Daniel Day-Lewis face à Leonardo)
*- Arrête moi si tu peux: un très bon Spielberg voir un des meilleurs depuis longtemps. Un régal du début jusqu’à la fin!
* – Aviator : magnifique prestation de DiCaprio dans cette fresque biopic sur Howard Hugues, moment de cinéma stylisé, passionnant et intense.
*- Les Infiltrés: un des meillleurs films de l’année 2006! Un beau rôle pour Leonardo où il affirme son immense talent dans un film tout aussi immense.
*- Blood Diamond: très bon film sur le trafic des diamants en Afrique, qui s’il n’en demeure pas moins assez hollywoodien, grâce à un scénario entre aventure et drame et des personnages pas trop manichéen, se montre très agréable tout en critiquant une face du monde plutôt noire.
* – Mensonges d’État: un bon thriller de Ridley Scott, tout de même un peu trop bavard et complexe. Néanmoins, pour sa première prestation chez Scott, DiCaprio est excellent en espion se retrouvant confronté à la paranoïa et les mensonges.
*- Les Noces rebelles: A ce jour, le rôle de Leonardo où celui-ci montre toute sa puissance de jeu, son intensité. Il n’hésite pas à montrer son personnage dans toute son ambivalence, sa faiblesse et son ambiguïté. Le film de Sam Mendes est décidément beau et un des meilleurs de 2009.
– La 11e heure
*- Shutter Island
: meilleure collaboration entre le maître Scorsese et Leo, Shutter Island est un grand thriller dramatique à l’atmosphère inquiétante qui parle de la folie et du deuil. Leo, donc, se perd dans les méandres de cette île, devient un peu parano, fait des rêves bizarres (mais absolument sublimes) et découvre une vérité enfouie. Du grand cinéma.
Inception
– Conspiracy of Fools
– The Rise of Theodore Roosevelt
-Farragut North
– The Chancellor Manuscript
-Freedom Within the Heart
– The Wolf of Wall Street

3 thoughts on “Leonardo DiCaprio

  1. fabuleuxl’article et les photos sont fabuleuses,je suis fan de Scorsese et je suis content qu’il ont tourné ensemble mais franchement j’aimerai bien le revoir dans un film romantique comme ROMEO ET JULIETTE,au début on le comparait a JAMES DEAN et RUDOLPHE VALENTINO et aujourd’hui a ROBERT DE NIRO.J’aime cet homme car c’est un humaniste,il a déclaré « dans mes roles, je veux mettre de la lumière dans la condition humaine »

  2. leo!Pour moi, leonardo dicaprio ne s’est pas révélé avec scorsese!
    il brille depuis son premier role (« blessures secretes) la plupart de ses roles sont trés forts.Dans les infiltrés,il est aussi bon que dans basketball diaries (95)et il n’a joué qu’un seul role de midinet…jack de titanic.
    je te conseille « gilbert grape »..magnifique :]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *