Le Journal de Bridget Jones

Dans le cadre de la thématique
"Février en Rose"

Journal de la célibataire la plus

attachante du cinéma

Renée Zellweger et Colin Firth. Renée Zellweger. Renée Zellweger.
Bridget Jones, 32 ans au compteur, décide de prendre sa vie en main et de se trouver un petit ami. Mais ce n’est pas facile pour elle: avec ses kilos en trop, sa maladresse maladive, son patron (Daniel Cleaver), ses parents en pleine crise, ses amis qui lui donnent des conseil pas toujours très avisés, la vie de Bridget Jones est mouvementée. Surtout quand elle croise Mark Darcy, soi-disant ami d’enfance, "avocat coincé et prétentieux", selon la jeune femme.

Si vous n’avez pas encore succombé à la déferlante Bridget Jones, empressez-vous d’y remédier. Enfin une comédie romantique attachante. Là où la plupart sont bourrés de clichés et à la limite du regardable ( trop de romantisme tue le romantisme comme le montre si bien les nunuches Comment se faire larguer en 10 leçons?, Un mariage trop parfait ou encore Coup de foudre à Manhattan), Bridget Jones s’impose comme une héroïne à part entière. Toutes les femmes peuvent se reconnaître en elle, c’est ça qui la rend si attachante. Loin des stéréotypes hollywoodiens, Bridget Jones a séduit le monde entier. D’accord c’est romantique mais jamais ça ne tombe dans la romance cucul et nunuche (peut-être un peu à la fin mais c’est le propre des comédies romantique: all you need is love), d’accord il y a des clichés (le meilleur ami homo par exemple) mais le tout se laisse déguster avec plaisir. On rit et on sourit aux maladresses de notre héroïne préférée et on laisse la magie faire le reste.La scène de la baston entre Grant et Firth est inoubliable et incontournable!! Mais le mérite revient entièrement aux deux femmes: Sharon Maguire (la réalisatrice) et Renée Zellweger, qui assure. Investie à fond dans ce film (elle a pris quelques kilos exprès), elle est tout simplement géniale. Côté mâle, Maguire a eu de goût: Hugh Grant et Colin Firth, s’il vous plaît!! Si Hugh Grant a un rôle assez différent de ces précédents, il joue ici un séducteur sans pitié, c’est Colin Firth qu’on dévore des yeux (que je dévore!!).
Mais qui du patron séducteur Grant ou de l’avocat coincé Firth aura raison du coeur de Bridget Jones?Réponse dans les aventures rocambolesques de Bridget Jones en DVD dans toutes les Fnac du coin (ainsi que les Cultura, lol).

Zellweger + Grant + Firth + Maguire = le top de la comédie romantique.
A déguster sans modération

One thought on “Le Journal de Bridget Jones

  1. les livres !Les films sont sympas mais qu’est-ce que je me suis régalée en lisant « Le journal de Bridget Jones » et L’âge de raison » ! Impossible de les quitter tant que je ne les ai pas eu finis !!!
    Mon chouchou ? Marc darcy ! Et Colin Firth qui le devient !!! ;-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *