Truman Capote

"C’est sur les prières exaucées qu’on verse le plus de larmes"
(épigraphe de son dernier ouvrage inachevé)

Philip Seymour Hoffman. Gaumont Columbia Tristar Films

En 1959, Truman Capote, ami de Marylin Monroe, écrivain de Breakfast at Tiffany’s, personnalité inoubliable et inoubliée du tout Hollywood de l’époque, cherche un sujet pour son nouveau roman-vérité. Il déniche sur un journal l’annonce du meurtre d’une famille au Texas. Il fait ses valises, dit adieu à Hollywood pour un temps, va chercher son amie Nelle Harper Lee et part au Texas bien décidé à écrire sur ce meurtre. Il fait la rencontre des gens du village et des deux tueurs retrouvés par la police avec qui il noue une étrange relation surtout avec l’un des deux…Mais où est-il prêt à aller pour écrire son livre?

Clifton Collins Jr. et Mark Pellegrino. Gaumont Columbia Tristar Films Philip Seymour Hoffman. Gaumont Columbia Tristar Films Philip Seymour Hoffman et Bruce Greenwood. Gaumont Columbia Tristar Films

Vous avez peut-être pu voir Philip Seymour Hoffman dans Mission Impossible III ou encore Polly et moi, mais jamais vous ne l’avez vu ainsi: on pouvait mettre son talent en doute, désormais on ne peut plus. Il ne l’a pas volé son Oscar du meilleur acteur. Il est difficile d’expliquer son jeu d’acteur tant on a l’impression qu’il ne joue pas mais qu’il vit son rôle. Tout est parfait, maîtrisé à la perfection de son allure à sa voix nasillarde à son ego démesuré. Mais ce film n’est pas seulement l’occasion de mettre en scène le talent de Hoffman mais surtout de découvrir qui était l’homme derrière ces grandes lunettes: Truman Capote. Personnage controversé mais faisant partie intégrante du Hollywood des années 60, Truman Capote est un des plus grands écrivains américains. Ici Benett Miller raconte une partie de sa vie (l’écriture de son plus célèbre roman De Sang Froid) la plus déterminante car elle influencera ses choix majeurs après cette histoire. Miller nous offre une réalisation dépouillée mais soignée, simple et complexe à la fois. La lenteur du film nous berce sur les remous de cette amitié entre un écrivain et un assassin qui va bouleverser leurs vies. Une relation portée sur les regards entre les deux hommes, tous deux à pieds d’égalité. Capote croit qu’ils ont besoin de lui, avant de réaliser que c’est lui qui a besoin d’eux. La complexité réside dans le comportement de Truman Capote. Miller le montre tout en non-dits et en regards. La clé sera dans les dernières lignes à la fin du film.

Un biopic sans prétention autre que de montrer les émotions de cet homme complexe en proie à une relation avec un assassin des plus destructrices. Humain, touchant, intelligent, sur une superbe musique qui n’inonde pas le film et par sa mise en scène simple, Truman Capote est un grand film. De ceux qui nous font réfléchir sur le monde et les êtres humains et qui donne envie de lire les romans de ce génie torturé. Et Philip Seymour Hoffman est grandissime.

Gaumont Columbia Tristar Films

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *