La peur au ventre

 Le Sin City de Wayne Kramer

Vera Farmiga et Paul Walker. New Line Cinema Paul Walker. New Line Cinema Alex Neuberger et Cameron Bright. New Line Cinema

Joey Gazelle travaille avec la mafia. Son job, aujourd’hui, est de faire disparaître un flingue compromettant qui pourrait indiquer leur "participation" dans une tuerie de flics. Sauf que manque de pot, Joey cache l’arme du crime chez lui mais le meilleur ami de son fils, Oleg, le récupère en douce. Et c’est là que les choses dérapent quand le garçon s’en sert sur son beau-père et que la mafia apprend que le flingue est toujours en circulation…Joey doit retrouver Oleg qui s’est enfui avec l’arme. Et pour ça il a quelques heures…

Ce thriller sorti début 2006 est passé inaperçu. Et pourtant dans son genre il est pas mal. Maîtrisé autant dans l’intrigue, les personnages et la mise en scène. Dans une esthétique très noir et sombre, avec une mise en scène originale qui n’est pas pour déplaire, le beau Paul Walker (quels yeux!!!) court après un flingue. L’histoire sans renouveller le genre promet son lot de rebondissements et de tueries. Mais cette course-poursuite va entraîner Oleg dans les endroits les plus sordides de la ville et le film ne fait pas dans la dentelle. Prostitution, pédophilie, enfants battus, tuerie…Ames sensibles s’abstenir. Sinon on retrouve Vera Farmiga (vue dans The Departed), Cameron Bright (vu ds Thank you for smoking, X Men III), Chazz Palminteri ( vu dans Usual Suspect, Stuart Little)…Paul Walker souvent accusé de n’être connu que pour son physique prouve ici qu’il est capable d’autre chose. C’est sûr, ce n’est pas encore du Robert de Niro ou autre grand acteur américain, mais qui sait? Pour revenir au film, il souffre parfois de quelques difficultés de compréhension et d’une fin typiquement américaine, mais bon on peut fermer les yeux. Ah oui, on a aussi droit à un dialogue totalement ridicule entre Walker et Bright qui montre que le patriotisme des américains n’est pas mort. Que voulez-vous, un film ne peut pas être "parfait"!!

Une plongée dans l’univers sordide de la mafia et d’une sin city, menée par Paul Walker et son regard bleu acier. Ce thriller n’est pas mauvais, plutôt bien maîtrisé pour le genre, même si parfois il a quelques ratés.

New Line Cinema

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *