Red Eye : sous haute pression

Flight Plan version Wes Craven

Cillian Murphy et Rachel McAdams. United International Pictures (UIP) Cillian Murphy et Rachel McAdams. United International Pictures (UIP)

Lisa travaille dans un hôtel où elle est très appréciée par les clients. Elle passe son temps entre son boulot, son père et sa mère, divorcé. Après l’enterrement de sa grand-mère elle doit prendre l’avion (dont elle a une peur bleue) pour Miami pour retrouver son père. Avant d’embarquer, elle fait la connaissance d’un charmant jeune homme, Jackson. Celui-ci se trouve être son voisin dans l’avion. Sauf que les masques tombent rapidement et les vrais visages se révèlent dans ce voyage qui tourne au cauchemar…

Commençons par le commencement. Red Eye est loin d’être un navet…. Sans mentir, on se laisse rapidement prendre par l’intrigue qui est quasiment dévoilée au bout de 20 minutes. Craven grille donc toutes ses cartouches. Sauf qu’ils s’en étaient réservées deux. De premier choix. Ecoutez plutôt: Cillian Murphy et Rachel McAdams. L’intrigue n’est pas si télécommandée que ça, et si le film se montre parfois difficile à croire, on se prend d’intérêt pour ce petit thriller sans aucune prétention autre que de divertir et de faire frissonner. Craven mise sur le thriller "psychologique" où Cillian Murphy fait pression sur le mental de Rachel McAdams pour qu’elle accepte de suivre ses ordres. Le film en lui-même ne fait pas peur, mais rend nerveux, notamment dans les dernière minutes du film lors de la partie de cache-cache. La première partie du film, qui se passe dans l’avion, la partie "huit-clos" donc, est fascinante de nervosité, d’ingéniosité et de maîtrise de la part des acteurs. Cillian Murphy est épatant et malgré la banalité de l’intrigue, on s’accroche. Le dénouement de l’histoire nous plonge dans un cadre plus usité, mais toujours aussi prenant. Craven utilisent quelques clichés du thriller normal et une course poursuite d’une originalité qui pourrait paraître limitée mais garde la fraîcheur de l’ingéniosité du film. La partie de cache-cache entre les deux acteurs est une raison de plus pour apprécier doublement ce thriller. Red Eye est bien mieux que Flight Plan (du même genre). Mais ce qui donne sa substance réelle au film est la paire d’acteurs, au top, et une réalisation d’un vieux de la vieille, Wes Craven.

Un thriller qui passe du huit-clos au cache-cache malsain sous l’oeil avisé de Wes Craven, qui s’il a perdu de sa superbe d’autrefois, nous prouve qu’il est encore capable de nous faire frissonner. Nerveux, Cillian Murphy délivre une nouvelle fois une étonnante capacité à pouvoir incarner n’importe quel personnage, avec toujours autant de talent. Rachel McAdams, encore peu connue malheureusement du public, passe des larmes à l’effroi en passant par la détermination de façon très convaincante. Une très bonne idée de la part de Craven de leur avoir confié les rôles principaux. Un thriller au dessus de la moyenne, excellent, qui vous piégera lors de son "vol de nuit"(Red eye en anglais).



Affiche américaine. DreamWorks Pictures
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *