Spiderman 3

Le come-back de l’homme araignée

Gaumont Columbia Tristar Films

Il y a une chose qui sûre et certaine concernant Spiderman : il est le super-héros le plus "cinématique". Et ce 3e opus ne fait que le confirmer: les autres super-héros sont loins derrière. Parce que Spiderman alias Peter Parker est avant tout humain, il fait des erreurs, il souffre. Et parce que Sam Raimi a réussi à installer une franchise qui permet de faire rire, de faire pleurer et d’impressionner. Pour ce 3e volet, Spiderman se retrouve face à de nombreux méchants qui vont essayer de lui pourrir la vie. Entre autre l‘Homme de sable, Venom, Harry Osborn le nouveau Bouffon Vert et …lui-même. Un Spiderman donc, plus sombre, plus torturé…enfin c’est ce qu’on pensait. En effet , Raimi préfère privilégier le film familial au détriment du nouvel aspect psychologique que Peter développe à cause d’une substance qui se nourrit de vengeance et de haine. Mais l’on passe sans mal sur cette première incartade, tant on est heureux de retrouver notre Spiderman national. Celui-ci sauve des vies, fait la connaissance de la blonde Gwen Stacy, entretient une relation mouvementée avec Mary-Jane et doit faire face à son ex-meilleur ami Harry Osborn. Entre temps il se frotte aux supers-méchants dans des scènes d’action esthétiquement très bien faites. Les effets spéciaux sont des meilleurs, notamment l’Homme de Sable. Si Raimi s’autorise quelques scènes à la limite du mélo, s’est pour mieux nous épater quelques minutes après avec une baston époustouflante. Le réalisateur arrive à doser humour, émotion et action, maîtres-mots de la franchise. Et puis on entre dans le vif du sujet lorsque Peter est contaminé par la "substance bizarre". C’est là qu’on entrevoit tout ce que Spiderman 3 aurait pu être. Peter montre une facette sombre, avide de vengeance. Il tombe du "côté de la force obscure". Lui qui avait toujours été un type "bien", devient "mauvais". Alors qu’il avait toujours tenté de faire face à ses "grandes responsabilités" tout en les conciliant avec sa vie personnelle, tout vole en éclats. Lui-même se perd dans ce costume noir qui l’attire et le manipule. Les grandes questions de la trilogie se reposent "qui est-il?", "peut-il concilier vie privée et super-pouvoirs?"….L’issu de ce combat intérieur ne dépend que de lui...Ce qui fait également un des points forts de S3, est sans doute l’apparition de Venom. Eddie Brock, photographe concurrent de Parker, qui avide de vengeance, est "infectée" par la substance noire. Et de devenir Venom, jurant la mort de Peter Parker. Le méchant le plus intéressant et épatant des 3 Spiderman. Malheureusement, en raison d’un grand nombre de vilains, Venom passe vite à la trappe, trop vite, reprocherons nous!! Pour finir, on retrouve dans le costume de Spiderman pour la 3e fois, Tobey Maguire, avec son sourire de looser, qui arrive à passer étonnamment bien de la lumière aux ténèbres. Kirsten Dunst, toujours au rendez-vous, écartelée entre son amour pour Peter mais l’envie d’avoir quelqu’un pour l’écouter. Du côté des méchants, James Franco craquant en fils du Bouffon Vert prêt à tout pour venger son cher pôpa, Topher Grace en Eddie Brock jaloux et avide de se venger de son ennemi Peter Parker et Thomas Haden Church baraqué au grand coeur sous ses muscles de sable. La petite nouvelle Gwen Stacy n’est autre que la blonde Bryce Dallas Howard échappée de La jeune fille sur l’eau qui va envenimer les choses entre les 2 amoureux, MJ et Peter. Bref, on prend les mêmes et on recommence, tout en ajoutant une fournée de petits nouveaux . Mais après tout, pourquoi changer une équipe qui gagne? Hein?

James Franco et Kirsten Dunst. Gaumont Columbia Tristar Films Thomas Haden Church. Gaumont Columbia Tristar Films Topher Grace. Gaumont Columbia Tristar Films

Spiderman 3, petit dernier de la trilogie, (une suite est à prévoir, ouaisss!!!!) nous entraîne dans les aventures de Peter Parker qui croyait avoir atteint l’équilibre parfait entre sa copine MJ et ses pouvoirs. Mais tout se dérègle en quelques minutes. Sam Raimi réussit à mêler sentiments, scènes d’action d’antologie très bien réalisées et humour, tout en insufflant une dimension psychologique plus importante à Peter Parker qui est attiré vers le mal. Si Spiderman est sous forme de divertissement, il est plus profond qu’il n’y paraît, et montre bien le fait que le peuple a besoin d’avoir des héros en qui croire, "qui les protègent". Certes l’intrigue est assez clichée (c’est normal c’est du divertissement américain) mais on assiste tout de même à l’apogée d’un genre, qui n’en finit pas de faire des petits (Superman, X-men, Daredevil, Les 4 Fantastiques, Batman…), mais qui jamais n’atteint le niveau de la trilogie Spiderman de Sam Raimi: les super-héros.

Affiche teaser. Sony Pictures Entertainment

Affiche teaser. Gaumont Columbia Tristar Films

Affiche française. Gaumont Columbia Tristar Films

 

2 thoughts on “Spiderman 3

  1. Je refais un ptit tour ce ton blog qui est toujours aussi super!!! et la je vois spiderman 3 alors je laisse un ptit com pour donenr mon opinion sur ce troisième volet !!
    Alors j’ia tout simplement pas aimé j’ai étais complètement déçu je m’attendais a beaucoup mieux ok bons acteurs toujours mais vraiement décu. La fin attendue , un peu « nunuche » lol enfin bon je suis déçu c’est vraiment dommage et dire que y en aura d’autres!! En espérant qu’il remonte le niveau!! Au passage gros bisous manon!!!!

  2. Tres bel article… il me reste plus qu’a le voir…

    (merci d être passer faire un tour sur mon blog)

    et de m’avoir mis en favori c’est vraiment sympa

    je ferai de meme de mon coté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *