Harry Potter et la chambre des secrets

Harry Potter revient

Pour sa seconde année à Poudlard, Harry Potter vient à l’école en voiture volante, rencontre Dobby l’elfe de maison, suit des araignées dans la Forêt Interdite, entre dans les souvenirs de Jedusor, est accusé d’avoir pétrifié Miss Teigne et des élèves et parle la langue des serpents…

Pour cette seconde adaptation au cinéma, c’est Chris Colombus qui revient derrière la caméra pour couvrir la nouvelle aventure de notre sorcier préféré. Si l’adaptation est toujours dans le genre "film familial", elle devient néanmoins plus sombre dans son final ( dans la chambre des secrets) ce qui n’est pas pour déplaire. Le spectateur découvre de nouveaux lieux, de nouveaux personnages fidèles au livre de J.K.Rowling, même si une nouvelle fois l’adaptation n’est pas parfaite, mais concentre l’essentiel et promet quelques belles scènes. Kenneth Branagh et Jason Isaacs incarnent deux nouveaux personnages, l’un aussi déjanté que l’autre que mauvais. Daniel Radcliffe et ses acolytes ont pris quelques centimètres et un an de plus, ce qui voit, dans leur physique et dans leur jeu, qui s’affine. Harry Potter et la chambre des secrets portent un nouveau regard sur le monde des sorciers, le côté plus sombre, plus maléfique et où Harry côtoie la mort. Mais même malgré cela, Colombus arrive à insuffler, une nouvelle fois, ce grain de magie qu’aucun des autres films à ce jour ( 5 pour le moment) n’avait pu retransmettre. C’est sans doute cette fraîcheur, parfois clichée, tendre et enfantine qui subsiste une derrière fois. L’adolescence n’est pas loin et avec cela un nouveau lot de problèmes et de souffrances…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *