Shoot’ em up

 Baby Sittor aime les carottes

Clive Owen. New Line Cinema Paul Giamatti et Clive Owen. New Line Cinema

Un mystérieux homme, M.Smith, fait accoucher une femme sous les tirs de dangeureux assassins. Mais celle-ci succombe, lui laissant son bébé. Smith décide de le protéger et de découvrir pourquoi Hertz veut à tout prix le tuer. Il demande l’aide de DQ, une prostituée.

Le remède a tous les films d’action insipides et stéréotypés est arrivé. Sonnez clairon, voici Shoot’em up la bombe de Michael Davis. Ici, ça tire, ça cogne, ça se bastonne mais tout ça avec classe et humour…noir. Un film qui n’a pas de mode d’emploi et qui ne nécessite pas d’aspirines. Il faut juste le prendre…au centième degré. Voire au millième. Parodiant les films d’action hollywoodiens, Shoot’em up s’offre le plaisir de plonger ses personnages dans l’absurde et la déconnade. Tout en gardant un sens et ne prenant jamais le spectateur pour un demeuré. Si les scènes d’action rythmées s’enchaînent, jamais elles n’ennuient: l’ingéniosité est de mise, et on se s’attend jamais à ce que va faire Smith. Chaque situation surprend et se révèle d’un cynisme totalement original. Violent, dans une atmosphère sombre assez sympa esthétiquement, les personnages principaux se croisent. Smith, sorte de clodo mangeur de carotte et de Robin des bois flingeur, DQ, prostituée maternelle et Hertz, vilain tueur doté d’un 6e sens (gros délire!!) dont la femme appelle toujours dans les situations…délicates. Vous l’avez compris, Shoot’em up ne se prend pas au sérieux et enchaîne les blagues cyniques, noires et graveleuses. Tout en réalisant des scènes d’action particulièrement réussies, violentes, ingénieuses et classe. Classe parce que Clive Owen est beau, sexy, ténébreux et le anti-héros du film. A ses côtés le génial Paul Giamatti, enfin un rôle grand public où il excelle de méchanceté et d’humour noir et Monica Bellucci, qui ajoute une touche féminine et glamour. C’est pour quand la suite?

Shoot’em up concentré d’humour, de violence et de cynisme explose le genre en parodiant les films d’action. Alternant répliques destinées à devenir cultes, carottes et action, Clive Owen casse tout avec sa classe habituelle. Shoot’em up remplit son contrat: détendre et faire passer un bon moment sans être à la ramasse comme 90% des films du genre d’aujourd’hui. Avertissement: à voir au centième degré.
Et vive les carottes!!

Affiche teaser française. 2007 Metropolitan Filmexport _ tous droits réservés

Affiche teaser française. 2007 Metropolitan Filmexport _ tous droits réservés Affiche teaser française. 2007 Metropolitan Filmexport _ tous droits réservés

Affiche américaine. 2007 Metropolitan Filmexport _ tous droits réservés

6 thoughts on “Shoot’ em up

  1. alala ce film est vraiment génial, il faut le voir, ça détend les neuronnes et c’est pas du tout prise de tete. Il est vrai qu’il faut savoir prendre une certaine distance vis-à-vis des grandes scènes d’effets spéciaux qui relèvent de l’exagération. C’est de l’humour au 10ème degrès et voir plus lol. Un film drole, sanglant et cynique mais on perd pas une miette. En tous cas on c’est bien marrées hein Manon !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *