Stage Beauty

La Beauty de Crudup et Danes

Claire Danes et Billy Crudup. Haut et Court

Au 17e siècle, sous le règne de Charles II, en Angleterre, Ned Kynaston est l’actrice la plus en vogue. Car à cette époque les femmes n’avaient pas le droit de faire du théâtre. Ce qui n’empêche pas la couturière de Kynaston,  Maria, de tenter sa chance. Sa prestation est remarquée et peu après, le roi Charles déclare que les femmes auront enfin le droit de jouer et que les hommes ne devront se contenter des rôles masculins. Ned est anéanti…

Stage Beauty injustement boudé par le public lors de sa sortie en mars 2005 est un petit délice. Dans un contexte historique, Richard Eyre parle d’amour mais surtout d’acteurs. Et de façon des plus originales puisque son héros est un acteur qui joue des rôles de femmes. Et lorsqu’on le lui interdit, sa vie semble anéantie. La condition des acteurs est traitée avec justesse et intelligence. Le film ne se noie jamais dans des scènes interminables et ennuyeuses, Eyre arrive toujours à maintenir notre intérêt. Reconstitution historique, costumes, humour, sexe, tragédie….c’est un joyeux mélange qui nous emporte sur 1h45. Mais ce qui est vraiment frappant dans Stage Beauty c’est l’acteur principal Billy Crudup absolument….épatant. Plus femme qu’homme, avec ses gestes maniérés et voix transformée, il illumine tout le film dans sa magnifique prestation, intense et fine. On découvre alors le potentiel d’un immense acteur qui jusqu’alors n’avait pas eu de vrai rôle à sa hauteur. C’est chose faite. Claire Danes,   à  ses côtés, est toujours aussi brillante et lumineuse. Elle parvient à tenir tête à M. Crudup (avec qui elle a vécut pendant 3 ans) et tous deux font de cette comédie dramatique un film à voir absolument. Pour eux.

Richard Eyre donne à Billy Crudup et Claire Danes, deux grands rôles, entre cinéma et théâtre et réalise un (beau) film sur les acteurs au 17e siècle. Mêlant comédie, sexe, drame et romance, Stage Beauty est un de ces films qui donnent envie de croire encore au cinéma contemporain. Merci.

Haut et Court


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *