Molière

Rock’n’roll Molière

Romain Duris. Wild Bunch Distribution

Fabrice Luchini. Wild Bunch Distribution

Jean-Baptiste Poquelin alias Molière, disparaît de la circulation en 1644. Après avoit été arrêté par des créanciers, les auteurs de ce film se sont amusés à imaginer ce qui a bien pu lui arriver pendant quelques mois…

On ne le présente plus. Qui n’a jamais lu et étudié ses oeuvres au collège, lycée et plus? Molière est un classique de la langue française. Lui donner un film avec la coqueluche du cinéma français (Romain Duris) était un pari osé. Réconcilier les jeunes avec son oeuvre n’est pas le premier but de ce film qui ne se veut pas moralisateur ou leçon de français. En effet pour sa seconde réalisation, Laurent Tirard et un compère scénariste, imagine ce qui a pu arriver à Molière pendant les quelques moirs où il a disparu. Pour eux, donc, le jeune homme âgé de 22 ans à l’époque, se retrouve dans la demeure d’un bourgeois, M.Jourdain (tiens ça vous dit quelque chose?), marié à Elmire et père de deux filles. Ce bourgeois s’est épris d’une précieuse,Célimène. Il la comble de cadeaux par les entrefaites de son "ami" Dorante, noble sans le sou amant de la belle Célimène. Jourdain demande alors à Molière de l’aider sur la pièce qu’il a écrite et qu’il compte jouer en l’honneur de Célimène, Molière qui lui est tombé amoureux de la femme de Jourdain. Le parti pris du réalisateur est donc de mettre en scène des personnages qu’il aurait rencontré et qui l’aurait aidé à écrire son oeuvre. Ca se dispute, ça crie, ça s’aime, ça s’insulte, ça se trompe, ça rit, ça pleure, tout ça dans de joyeux quiproquos et rebondissements. Mais le film ne tombe jamais dans la farce sans intérêt, gardant un large côté dramatique avec l’histoire d’amour impossible entre Molière et Elmire. Sans prétendre être un biopic de l’auteur, ce Molière de Laurent Tirard réjouit et amuse autant qu’il se révèle émouvant. Romain Duris, toujours aussi charmeur et charmant, est le Molière rock’n’roll de cette fable fictionnelle. La classe de Laura Morante, le jeu excellent de Fabrice Luchini, la beauté de Ludivine Sagnier et Edouard Baer (absolument génial), complètent ce casting et donnent vie aux personnages de papiers et d’encre.

A ceux qui prétendent que ce film est une insulte, nous répondrons qu’il faut prendre le film pour ce qu’il est: une comédie entre rires et larmes jouée par de très bons acteurs de toutes les générations qui ne visent qu’à faire passer un bon moment et à rendre un hommage des plus originaux à M. Molière.

Wild Bunch Distribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *