Johnny Depp

Tout le monde aime Johnny Depp. Il faut dire que l’acteur, discret, a su devenir incontournable du cinéma contemporain en moins de 20 ans. L’enfant prodige d’Hollywood s’est rapidement détourné des rôles de jeune premier pour leur préférer les marginaux, si attachants comme Edward aux mains d’argent, Ed Wood, Sam dans Benny and Joon, Ichabod Crane de Sleepy Hollow…En 1990, le jeune acteur rencontre celui qui marquera sa carrière: Tim Burton. Celui-ci l’emmène dans ses univers gothiques et en 2008 sortira leur 6e collaboration. Pendant ses 20 ans de carrière, l’enfant terrible s’est assagi, notamment grâce à Vanessa Paradis, sa compagne et mère de ses enfants depuis 1998. Aujourd’hui à 44 ans, star des écrans et du public l’interprète du Capitaine Jack Sparrow poursuit une carrière modèle qui ferait rêver n’importe quel acteur.

– L’acteur est nominé en 2008 aux Golden Globes dans la catégorie Meilleur Acteur dans une comédie/comédie musicale pour Sweeney Todd, 6e collaboration avec son grand ami Tim Burton. Il décroche la statuette et Sweeney Todd gagne le prix de Meilleur comédie/comédie musicale de l’année. 1 mois après, Johnny est nominé aux oscars toujours pour son rôle de barbier vengeur. On croise les doigts.
– Johnny Depp devrait reprendre le rôle d’Heath Ledger, malheureusement décédé, du film The Imaginarium of the Doctor Parnassus de Terry Gilliam.

Filmographie

-Les Griffes de la nuit
-Private Resort
-21 Jump Street s1 et s2
-Platoon
-21 Jump Street s3 et s4
-Cry-Baby
* –Edward aux mains d’argent: chef d’oeuvre de Tim Burton, Johnny Depp y est renversant. Conte pour adulte aux multiples sous-titres, Edward est une hymne à la tolérance, l’amour et une critique de notre société. Brillant.
-La fin de Freddy, l’ultime cauchemar
* -Arizona Dream: Un Emir Kusturica déstabilisant, poétique, décalé où Johnny Depp est une nouvelle fois un adorable marginal.
*- Benny and Joon: très jolie histoire d’amour que celle de Joon, jeune fille mentalement un peu dérangée, et de Sam, illettré qui se prend pour Chaplin ou Keaton. Un peu de douceur dans un monde de brutes, Benny and Joon est une parenthèse enchantée où Johnny Depp est attachant comme jamais.
-Gilbert Grape
-Don Juan DeMarco
*- Ed Wood: 2e collaboration de Depp et Burton, ce film tourné en noir et blanc est une déclaration d’amour au cinéma et donne l’occasion à Johnny de compléter sa collection de rôles "marginaux".
Cannes man
*- Dead Man: film lent que celui de Jim Jarmusch qui ne plaira pas à tout le monde. A voir au moins 2 fois pour l’apprécier complètement.
-Meurtre en suspens
*- Donnie Brasco: 10 ans avant Les Infiltrés de Scorsese, Johnny Depp infiltrait Al Pacino pour le faire tomber. Mais où s’arrête l’infiltration? Mike Newell nous plongeait dans les arcanes de la mafia avec brio.
-The Brave
*-Las Vegas Parano: Film zarbi, Depp y campe un accro à la came à travers ses délires psychédéliques. C’est spécial, très spécial. Mais Del Toro et Depp sont géniaux. Depp y croise d’ailleurs Christina Ricci pour la première fois.
-I Love L.A
*-La Neuvième porte: un Polanski qui commence bien avec l’enquête fantastique de Johnny Depp mais finit en nous laissant un peu dans le brouillard. Beaucoup même. Beaucoup de bruit pour pas grand chose.
Intrusion
*- Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête: Tim Burton emmène Johnny Depp et Christina Ricci dans une ville anglaise gothique où un cavalier coupeur de tête sévit. Renversant.
* -The Man Who Cried: très décevant. Le film est lent, trop lent, et l’histoire pas vraiment attirante. Seule la musique, très belle, et les acteurs (Christina Ricci et Cate Blanchett en tête), nous font continuer à regarder.
* -Le Chocolat: Conte chocolatier où une femme est vue comme le diable parce qu’elle ouvre une chocolaterie dans un petit village. C’est frais, mignon, critique l’église et ça donne envie de manger du chocolat. De plus, Johnny Depp est à croquer…
Avant la nuit
Blow
-Charlie: the life and art of Charlie Chaplin
*-From Hell: un thriller bien mené sans être transcendant. Mais l’atout majeur en sans nul doute Johnny en enquêteur qui a un penchant pour…l’opium.
-Lost in La Mancha
*- Pirates des Caraïbes, la malédiction du Black Pearl: Avec ce rôle de pirate ripoux, Johnny Depp renoue avec le grand public dans cette aventure fantastique et drôle. A consommer sans modération.
-Il était une fois au Mexique Depserado 2
* –Fenêtre Secrète: thriller oppressant, cette adaptation de Stephen King souffre d’une réalisation plutôt clichée mais d’une bonne interprétation de la part du beau Johnny.
Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants
*- Neverland: joli film avec une Kate Winslet et un Depp très justes. Simplet mais touchant.
*- Charlie et la chocolaterie: pas le meilleur Burton mais une réecriture de Roal Dahl plutôt space avec un Johnny Depp qui s’est inspiré de Marilyn Manson. C’est coloré, cynique et Johnny est comme d’habitude parfait.
*- Les Noces funèbres de Tim Burton: conte d’animation très beau, qui bénéficie des voix de Helena Bonham Carter et Johnny Depp. Dommage que la fin soit un brin trop classique pour du Burton.
-Rochester, le dernier des libertins
*- Pirates des Caraïbes, le secret du coffre maudit: moins bien que le premier opus, ce film de pirates réjouit tout de même malgré sa longueur.
*- Pirates des Caraïbes, jusqu’au bout du monde: dernier volet raté la faute à une intrigue trop complexe, une demi-heure en trop et l’absence de l’essence même du film de pirates. Dommage.
-Deep Sea dansons sous la mer
-Gypsy Caravan
Joe Strummer: The future is unwritten
*- Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street: comédie musicale noire et un peu gore, Tim Burton s’éloigne de ses unviers colorés pour un monde sombre où cannibalisme rime avec coupage de gorges. Un chef d’oeuvre où Johnny Depp prouve qu’il sait chanter. Très bien chanter, même.
-Public Enemies: polar noir de Michael Mann qui manque de psychologie et de passion. Néanmoins très belle esthétique et mise en scène impeccable. Un film où la forme prime sur le fond. Dommage, car on est sûr que Mann aurait pu trouver un meilleur équilibre.
L’Imaginarium du docteur Parnassus: bijou de Gilliam qui nous entraîne dans un monde merveilleux où même la mort est une illusion. Bel hommage à Heath Ledger.
-The Rum Diary
-Shantaram
– Alice au pays des Merveilles




6 thoughts on “Johnny Depp

  1. Bonjour, je souhaite savoir s’il y aura une avant première à Paris avec tous les acteurs de « Public Enemies »? Si quelqu’un’ est au courant de quelque chose faite moi savoir svp car j’aimerais y assister Merci ! 🙂

  2. Johnny est le plus beau, le meilleur, et le plus extraordinaire acteur que je connaisse. Je suis fan des 3 films Pirates des Caraïbes depuis le 1er opus, et c’est ces films qui m’ont fais connaitre Johnny. Maintenant j’ai regardé les 3/4 de ses autres films, ils sont tous super, mais mes préférés restent les Pirates des Caraïbes ^^ (et c’est vrai que Johnny est trop craquant dans « Le Chocolat » >.

  3. Bonjour,

    Johnny Depp est tout simplement un génie et peut-être bien le meilleur acteur de tous les temps (je suis complètement subjectif, mais j’assume ! ^__^). C’est simple, ce mec peut tout jouer et rendre charismatique le dernier des loosers ! Bref, je l’aime !

    Amicalement,

    Shin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *