Sweeney Todd – The Demon Barber of Fleet Street

Sang pour sang Burton

Johnny Depp et Helena Bonham Carter. Warner Bros. France

Benjamin Barker menait une vie parfaitement tranquille: barbier de métier, il avait une ravissante femme et une petite fille. Mais le juge Turpin follement épris de sa femme, fit emprisonné Benjamin sous unh faux motif et s’empara de sa femme et sa fille. Evadé de sa prison où il croupissait depuis 15 ans, Benjamin Barker, renommé Sweeney Todd veut se venger. Avec l’aide de sa logeuse, la pâtissière Mrs Lovett éprise de lui, il va couper les gorges pour qu’elle en fasse des tourtes. Une association criminelle qui ne le détourne pas de son but initial: se venger du juge Turpin.

Un film de Tim Burton est déjà un évènement en soi. Le cinéaste en une dizaine de films a su se créer une armée fidèle de fans (dont je fais partie) qui ne fait que grossir de films en films. Un film de Tim Burton avec son fidèle ami Johnny Depp et sa compagne Helena Bonham Carter est, lui, un double évènement. Ainsi depuis un an environ, date où le projet avait été annoncé, on attendait avec impatience ce Sweeney Todd, annoncée comme une comédie musicale violente et noire. En effet la criminelle association de Todd et Mrs Lovett n’est pas des plus…douces et romantiques. On est loin de l’univers de Charlie et la Chocolaterie ou encore Big Fish. Et je l’avoue, je le préfére comme ça, mais je comprends que certaines personnes le préfère en "gentil". Le génie Tim Burton n’a pas peur de choquer. Et c’est tant mieux. Il se lance à corps perdu dans ce conte gothique noir où les "héros" sont des tueurs. Cannibalisme, meurtres, rapt…pas du Walt Disney mais du Burton pur et dur. Et ça donne un bijou, un chef d’oeuvre du genre, une comédie musicale déjantée, triste, romantique, violente. Les couleurs qui rejoignent l’ambiance de Sleepy Hollow sont désaturées pour être des plus sombres, noires. Une esthétique particulièrement magnifique qui sied à merveille au film. Dans ces superbes décors, évoluent les personnages dans une valse survoltée et effrénée. Peu de paroles, beaucoup de chansons. On est vraiment dans un film hors-norme. Passionnant de bout en bout, de la première seconde (générique du début vraiment soigné et superbe) à la dernière seconde, Sweeney Todd mêle humour, romantisme, sang, chansons, vengeance pour le plaisir des yeux et des oreilles. Et surtout, Tim Burton va jusqu’au bout, n’hésite pas à aller contre les codes du cinéma classique pour faire culminer le film dans ses dernières secondes, particulièrement réussies. Il le prouve donc une nouvelle fois (même si ça fait longtemps qu’il n’avait plus à le faire) qu’il est un réalisateur de génie et de talent, surtout à l’aise avec les marginaux (Edward, Ed Wood, Ichabod Crane, Edward Bloom, Sweeney Todd…ils sont tous des marginaux comme Depp et Burton). Johnny Depp, lui, deviendrait presque agaçant: c’est qu’en plus de savoir jouer comme personne, d’avoir du charisme en pagaille, le monsieur Vanessa Paradis, sait chanter. Et chanter merveilleusement bien. Et interpréter Sweeney, personnage torturé, attachant (et oui!!), tendre, violent, qui oscille entre ses pulsions sauvages et son amour pour sa femme perdue. Johnny Depp qui a eu le Golden Globes du meilleur acteur dans une comédie/comédie musicale pour ce film est également nominé aux oscars où on lui souhaite de tout rafler!! Helena Bonham Carter (enceinte de Burton sur le tournage) n’en est pas moins virevoltante, étonnante, stupéfiante (la madame sait elle aussi chanter) et correspond à merveille à l’esprit burtonien. Autant le dire tout de suite, leur association fait des étincelles…et des tourtes. Et également produit des chansons ensorcelantes, à l’image du film. Elles résonnent longtemps après dans notre mémoire, nous replongeant dans ce conte noir pour adultes. On retiendra My Friends, Epiphany, No place like London, The worst pies in London, Johanna, A little Priest…

Il n’y a que quelques films par an qui sortent autant des sentiers battus hollywoodiens, qui créent leur propre atmosphère, qui restent dans les mémoires. Sweeney Todd, dernier bijou noir du génie Tim Burton, se range parmi ces films indispensables. Comédie musicale violente, cannibale à l’occasion, romantique, noire, pessimiste également mais visuellement époustouflante revient aux premiers amours de Burton: les films noirs et gothiques dans la veine de Sleepy Hollow mais en plus "méchant". Johnny Depp est fascinant, parlant à peine, jouant avec les expressions et les regards, campant un tueur sans foi ni loi. Helena Bonham Carter le suit, géniale comme à son habitude. Une grande actrice. Les 1 heure et 55 minutes passées, il ne nous reste plus qu’à se procurer la bande originale du film pour replonger dans l’univers fantastique du cinéaste avant de se procurer le DVD lors de sa sortie. A déguster de toute urgence….


Affiche américaine. Warner Bros.

5 thoughts on “Sweeney Todd – The Demon Barber of Fleet Street

  1. Excellente critique, qui relate la quintessence du film, et donne avec engouement l’envie de le (re)voir. Burton excelle dans son registre, et c’est un vrai plaisir de le suivre dans ses délires. Quelle merveille que ce conte musical gothique! Et cette musique qui nous prend aux tripes… Renversant.

  2. Wow, quelle critique remplie de bon sens et de vrai sens critique. J’appuie ces opinions de A à Z, et c’est tellement bien écrit… tu devrais écrire pour un journal. Tu fais même une balance en abordant les points que certains pourraient trouver négatif. VIVE SWEENEY TODD… Burton, Depp et Bonham Carter font un délice de ce film!

  3. Sweeney ToddEn effet je suis une fan de Burton et Depp, comme beaucoup de monde d’ailleurs! Il faut dire qu’ils sont géniaux! En ce qui concerne les scènes sanglantes, c’est vrai que Tim Burton ne fait pas dans la dentelle mais c’est jamais filmé de manière absolument horrible comme les films gore genre Saw et Hostel (je déteste ce genre de film). Moi non plus je n’aime pas trop quand c’est trop violent ou du moins quand la violence est gratuite. Sin City est par exemple mille fois plus violent que Sweeney Todd, et là il n’y a pas vraiment de justification, mais bon c’est un autre sujet de discussion…. Toujours est-il que cette critique reflète vraiment mon avis personnel, je comprends que certaines personnes ne soient pas du tout d’accord avec moi, mais si tu vas le voir j’espère que tu aimeras.
    Au fait je suis en train d’aller voir ton blog…
    Bon ciné et merci pour les encouragements.

  4. Je trouve cette critique bien écrite. On voit que c’est celle d’une fan (et à ce propos nous sommes fans de personnes similaires), mais elle donne justement envie d’aller voir le film.
    Je suis un peu réticente à y aller en raison des scènes sanglantes, cependant l’ambiance du film est très bien décrite et donne envie de se plonger dans l’univers du réalisateur que j’affectionne déjà beaucoup.
    Cette réflexion sur Sweeney Todd devrait me permettre de trancher… entre mes appréhensions et mon désir d’aller voir un bon film.
    merci donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *