Bienvenue chez les Ch’tis

P’tits cours de Ch’tis

Kad Merad et Dany Boon. Pathé Distribution

Philippe Abrams travaille à la poste. Il demande une mutation sur la côte d’Azur pour faire plaisir à sa femme, dépressive. Mais pour y arriver il fraude en se faisant passer pour un handicapé. Sauf qu’il est démasqué. Et est envoyé à Beurg, petite ville du Nord-Pas-de-Calais. Plein d’a-priori et de préjugés, il part seul pour ne pas imposer ce changement à sa famille. Là-bas, il rencontre Antoine, postier. Et va découvrir que le non, le Nord n’est pas l’enfer…

Oui les comédies françaises peuvent vraiment faire rire. Ca faisait longtemps qu’un film français étiqueté "comédie" ne nous avait autant démangé les zygomatiques. Parce que Dany Boon (déjà réalisateur du très bon La Maison du bonheur) arrive à gérer les clichés et les scènes hilarantes. Pas lourd ni vulgaire, Bienvenue chez les Ch’tis s’attache à faire éclater tous les préjugés qu’on pourrait avoir sur eux. Et livre une déclaration d’amour à cette "culture" ch’ti. C’est drôle et aussi intelligent puisqu’en creux Dany Boon parle de couples et de mamans trop envahissantes. Dommage que vers la fin le film s’essouffle pour tomber dans le plus conventionnel. Mais il faut le dire on se sera bien éclaté. D’autant que les acteurs sont tous très bons de Kad Merad à Line Renaud en passant par Michel Galabru, Dany Boon (of course), Anne Marivin et Zoe Félix. Allez-y, le film pourrait être recommandé par tous les médecins du monde : ça fait du bien ! Pourquoi se priver?


2 thoughts on “Bienvenue chez les Ch’tis

  1. J’ai revisionné dernièrement Bienvenue chez les ch’tis et j’ai toujours autant de mal à apprécié ce film qui est pourtant très banal ( Ce n’est que mon avis ). Pourtant je peux concevoir son succès : On en attendait tellement d’Asterix que, le public déçu, s’est tourné finallement vers Bienvenue chez les ch’tis. D’autre part, les gens du Nord ne pouvait pas ne pas aller voir ce film et les gens du Sud était également concernés. Ce sentiment de fierté et de patriotisme ayant certainement contribué au succès. Pour moi, la référence française est le sublime « Diner de con » 🙂

  2. je n’arrive pas a comprendre pourquoi les gens sont fans … Les blagues sont plus que prévisibles, lourdes, vues et revues …
    Film très décevant qui aurait pu attérir dans la catégorie « sympatoche » s’il n’y avait pas eu tout ce buzz …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *