Soyez sympas rembobinez

La science du "suédage"

A la suite d’un incident, Jerry devient magnétique. Son cerveau efface toutes les cassettes du vidéo-club de son ami Mike. Avant la rentrée du propriétaire, Mr Fletcher, les deux amis décident de refaire les films avec les moyens du bord pour contenter les rares clients, comme Mme Kimberley. De Robocop à 2001 l’Odyssée de l’espace tout y passe…Contre toutes attentes, les deux jeunes gens font un succès.

Après le magnifique et bouleversant Eternal Sunshine… et l’irréaliste mais attachant La Science des Rêves, le prodige du cinéma hors-norme Michel Gondry revient avec Be Kind Rewind, une comédie aussi atypique que ses précédents oeuvres mais qui manque néanmoins de fond. Ce dernier opus est tout aussi déjanté et drôle qu’on pouvait s’y attendre. Le principe est très bon (refaire les films) et rapidement le talent de Gondry fait des merveilles. Hommage en creux au cinéma et au cinéma amateur, le cinéaste montre avec humour le passage de la VHS au DVD dans une petite ville américaine. Qu’est-ce qui bloque alors pour que le film ne se hisse pas au niveau d’Eternal Sunshine? Peut-être une durée un poil trop courte, ou un essoufflement de l’histoire qui s’englue un peu dans les bons sentiments. Sans être le chef d’oeuvre auquel l’on était en droit d’attendre, Be Kind Rewind se range avec les rares films qui donnent envie d’être heureux et qui enchantent. Dommage que l’enchantement ne soit pas permanentLes deux acteurs principaux, Mos Def et Jack Black, remarquablement choisis, ne se laissent jamais abattre et s’en donnent à coeur joie.

Original, Be Kind Rewind, sonne comme une petite musique dans le coeur. Tendre et drôle, le film de Michel Gondry sors des normes pour rendre hommage au cinéma. Si le film opère une petite baisse de régime vers la fin, on peut dire, à n’en pas douter, que le réalisateur n’est pas prêt d’arrêter de nous faire rêver !


 

One thought on “Soyez sympas rembobinez

  1. Surement le moins bon film de Michel Gondry et pourtant je lui mets 4 étoiles ! Il arrive à nous retranscrire son âme d’enfant ! Chapeau bas l’artiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *