Phénomènes

Nature meurtrière

Mark Wahlberg et Zooey Deschanel. 20th Century Fox

Elliot Moore, sa femme et leur ami Julian et sa petite fille tentent de fuir une attaque sans signes avant-coureurs. Les gens se mettent à se suicider sans aucune raison apparente et sans qu’ils en aient réellement conscience.

M. Night Shyamalan est l’un des réalisateurs les plus étranges du 21e siècle: jamais là où on l’attend, ses contes modernes se situent entre le blockbuster typique et le film d’auteur. Pour son dernier film en date, Phénomènes (The Happening en vo), il confronte Mark Wahlberg à une attaque surnaturelle et environnementale. L’esthétique est travaillée, il y a un jeu ombre/lumière, la musique de James Newton Howard est superbe…Oppressant, un peu angoissant, universel et humain, il montre que les américains ne sont toujours pas en paix avec leurs vieux démons. Le cinéaste fait même entrevoir le grand film qu’aurait pu être Phénomènes à travers un début de réflexion sur les réactions des hommes face au danger et comment se développe leur instinct de survie et leur égoïsme meurtrier. Le film lui fait la belle part aux bons sentiments (ce qui agacera les plus avides d’action) et on peut se demander si en fin de compte tout cela arrivera réellement...Mais la force du récit et de la réalisation balayent tout: c’est du cinéma, et pour une fois, du cinéma bien mené. La fin pessimiste tend à une réflexion sur une menace toujours plus réelle et plus proche. Mais on retiendra surtout la capacité de Shyamalan à organiser le récit, à toujours garder le suspense, à donner un rythme plutôt tendu à son thriller écolo et à nous y faire croire à fond pendant 1h30. En plus, Mark Wahlberg est impeccable en livrant une prestation juste et convaincante sans se la jouer "super héros". Une bonne surprise.

Thriller écolo avec catastrophe meurtrière, Phénomènes se la joue angoissant et violent tout en gardant un rythme sur le fil du rasoir. Mark Wahlberg, Zooey Deschanel et John Leguizamo sont les très bons interprètes d’un film entre blockbuster et film plus subtile. M.Night Shyamalan est décidément l’un des conteurs les plus habiles qui soit…

Affiche teaser américaine. 20th Century Fox

One thought on “Phénomènes

  1. Assez d’accord avec toi, bien que sur le plan de la narration tout ça ne soit pas entièrement convaincant et que le discours bien pensant soit finalement un peu agaçant. Mais ça reste d’une extrême efficacité et très très intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *