Kiss Kiss Bang Bang

Bad Boys

Robert Downey Jr. et Val Kilmer. Warner Bros. France
 

Harry Lockhart, suite à une tentative de vol qui tourne mal, se retrouve à Hollywood, coaché par le détective privé « Gay » Perry pour un rôle de flic. Mais l’entraînement devient rapidement trop réel: une jeune femme est assassinée, Harmony, la fille pour qui Harry craque, demande à Harry d’enquêter sur la mort de sa soeur et d’autres cadavres font leur apparition…

Un policier qui ne se prend pas au sérieux, tout en gardant une ligne directrice pour ne pas tomber dans le grand n’importe quoi. Le film de Shane Black se laisse regarder avec un plaisir coupable du début jusqu’à la fin. Construit sous forme de chapitres, on se laisse guider par la voix off du narrateur, Harry, qui rompt les règles du ciné classique, en s’adressant au spectateur. Bien réalisé, avec une belle image, Kiss Kiss Bang Bang représente le polar contemporain déjanté, mais n’oublie pas les références aux vieux policiers des années 80′ et 90′. Les dialogues sont extras, toujours drôles même déclamer avec sérieux et les situations totalement décalées mais hilarantes. L’intrigue est un peu emberlificotée mais on se prend au jeu. En plus Shane Black a réuni un trio excellent: Robert Downey Jr, naïf, fragile,  un brin idiot mais attachant; Val Kimer qui a ici son meilleur rôle depuis longtemps en détective gay gros dur et Michelle Monaghan, touche féminine et sexy d’un polar « mâle ». Dans son genre, une réussite.
 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *