Braquage à l’anglaise

La bande à Statham

Jason Statham et Saffron Burrows. Metropolitan FilmExport

Terry n’est pas le type le plus chic: les mangouilles ça le connait, mais juste des petites pas de quoi prendre de vrais risques. Alors quand Martine, une amie à lui, lui propose de dévaliser une banque non-protégée, ça le turlupine à tel point qu’il accepte. Il réunit ses amis et s’installent dans le local à côté. Mais ils ne savent pas que ce braquage va les mêler à des gens avec qui il vaut mieux ne jamais être mêlé….

Les films de braquage, on connaît, du très réussi Inside Man au Dernier gang en passant par les Ocean’s et Braquage à l’italienne. Alors quand Jason Statham signe pour un nouveau braquage, on a des doutes sérieux. On est blasé, désabusé. Héros avec quelques soucis d’argent, constitution de l’équipe, préparation du braquage…Déjà vu. Sauf que le film de Roger Donaldson typiquement anglais et se passant dans les 70’s (sympathique reconstitution avec musique et tout…) accroche agréablement. Notre héros se retrouve dans le pétrin, y a un peu de suspens, des morts, des magouilles, un black appelé Michael X (si si je vous jure!) et de la corruption dans l’air. On sourit, on rit, on est à fond, et on se sent un brin coupable d’aimer ça, jusqu’à ce qu’on nous annonce que c’est « tiré d’une histoire vraie ». Le plaisir n’est plus coupable. Et en plus y a Jason Statham. Il est trop fort ce mec. Donc voilà, c’est avoué: Braquage à l’anglaise, ou plutôt The Bank Job est une comédie anglaise joliment foutue et agréable à regarder. Du bon divertissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *