Deux soeurs pour un roi

La guerre des femmes
Natalie Portman. Wild Bunch Distribution

Scarlett Johansson. Wild Bunch Distribution

Natalie Portman et Scarlett Johansson. Wild Bunch Distribution

La femme du roi Henry VIII ne peut plus lui donner d’enfant mâle, c’est de fait notoire. Anne Boleyn, fille de Sir Thomas Boleyn qui rêve d’ambition, doit charmer et amuser le roi lors d’un court séjour chez eux. Mais le roi s’éprend de sa soeur, la discrète et mariée Mary. Le roi l’installe à la cour et elle devient sa maîtresse en qui il place tous ses espoirs pour avoir un sucesseur, mâle s’entend. Mais Anne, jalouse de voir sa soeur la supplanter dans le coeur du roi et voulant le trône, n’a pas dit son dernier mot.

On ne sait pas trop comment, mais Deux soeurs pour un roi échappe à tout mélodrame confondant et mal placé. Sincèrement. Reprenant une période troublée et décisive pour l’Angleterre, Justin Chadwick signe un premier long métrage diablement passionnant: cette guerre en costumes entre les soeurs Boleyn s’avère réussie en ne cherchant pas à épargner ses personnages. C’est loin d’être romantique, puisque comme le disent les livres d’histoire, Anne Boleyn finira décapité sur ordre de son époux le roi. Avant d’en arriver là, trahison, corruption, adultère, bâtard, manipulation, ambition, séduction…Il faudra en avaler des vertes et des pas mûres. Le film a défaut d’être un très grand film, aurait pu être excellent si le réalisateur avait réalisé avec un peu plus d’originalité, car la mise en scène est assez oubliable. Certes le propos est classique mais quand même…On pourra aussi reprocher au film de passer assez rapidement sur le côté "historique" et de ne pas trop s’y attarder, là où au contraire il aurait fallut rester un peu plus longtemps (séparation de l’Eglise et de l’Angleterre). Là où on peut l’applaudir c’est sur la question du casting, qui porte la plupart du film. Natalie Portman et Scarlett Johansson se battent pour le même homme mais question jeu, c’est la magnifique et piquante Natalie Portman qui l’emporte. En garce prête à tout qui finira par se perdre, elle est renversante. La reine, c’est elle, et on peut dire qu’ils ont choisit une actrice qui en a le port et l’allure. Scarlett Johansson se révèle dans un rôle plus fragile qu’à son habitude, loin de son image de bimbo, même si elle se montre fade par rapport à Portman. Au milieu Eric Bana n’en fait pas des masses, se laisse porter par les deux actrices et donne parfois l’impression de faire-valoir. Qu’importe, il est classe en roi. On finira par citer Jim Sturgess (Across the universe) en frère lui-aussi bouffé par la cour et Kristin Scott-Thomas, impeccable en mère des Boleyn. Sinon, The Other Boleyn Girl (en vo) risque de faire des furieux en raison du fait qu‘il ne respecte par vraiment l’Histoire: mais on s’en fiche. Et si 300 avait respectait à la lettre l’Histoire? On est bien d’accord. Parfois, il faut mettre un peu de piment et de tragédie pour intéresser le public. Ici, ça marche, on ne s’ennuie pas jusqu’à la fin. Un divertissement costumé plutôt séduisant, même s’il ne s’inscrit pas dans l’Histoire.

 

One thought on “Deux soeurs pour un roi

  1. Désoler moi je me suis assez embêté pendant le film x) et j’ai préféré Scarlett même si Natalie était super.
    Et t’as oublié Eddie Redmayne d’amour ♥ xD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *