Le Monde de Narnia : chapitre 2 – Le Prince Caspian

Le seigneur de Narnia

William Moseley et Ben Barnes. Walt Disney Studios Motion Pictures France

Skandar Keynes, William Moseley, Ben Barnes, Anna Popplewell et Peter Dinklage. Walt Disney Studios Motion Pictures France

Les enfants Pevensie, rois et reines de Narnia, ont repris leur petite vie anglaise loin du royaume magique. Mais le Prince Caspian a besoin d’aide: son oncle, Miraz, veut le tuer pour prendre le pouvoir. En fuite, il appelle Peter, Lucy, Edmund et Susan. Ceux-ci se retrouvent à Narnia sans comprendre ce qui se passe: en effet, leur royaume a bien changé puisque plus de 1000 ans ont passé depuis leur départ. Et Narnia est tombé entre les mains des Telmarins (gouvernés par Miraz), ne restant qu’une légende pour les nouveaux habitants. Les enfants Pevensie doivent combattre Miraz au côté de Caspian pour redonner vie à Narnia.

On ne présente plus Narnia, sorte de Seigneur des anneaux pour enfants. Comme le premier volet, animaux parlants, enfants-héros, méchant tyran voulant prendre le pouvoir, sont au rendez-vous. La recette est connue, archi-connue, et on se retrouve devant un film destiné aux enfants qui a un peu de mal à passer pour les plus grands. La plupart des situations sont prévisibles (vous pouvez à l’avance décrire quasiment tout ce qui va se passer, j’ai essayé ça marche) et les héros des modèles. Très manichéen, trop même, mais en même temps, c’est adressé à un public enfantin. Les enfants adoreront. Les plus grands admireront les effets spéciaux et les décors, vraiment pas mal. Au final tout le monde y trouve son compte. Mais la grande révolution de ce Narnia 2 est la présence de nouveaux personnages interprétés par d’excellents acteurs, plus ou moins connus: Sergio Castellitto, Pierfrancesco Favino (Romanzo Criminale) et Ben Barnes, jeune acteur beau gosse qui a la carrure d’un prince. Il en met plein les mirettes. Sinon, évidemment Narnia est une métaphore du passage de l’enfance à celui adulte, puisque Peter et Susan, les aînés, ne reviendront plus à Narnia. On s’arrêtera là dans la symbolique et l’analyse. Le film parle de lui-même, se contentant du strict mininum niveau scénario et personnage pour un divertissement assumé et agréable.
Ben Barnes. Walt Disney Studios Motion Pictures France

Affiche américaine. Buena Vista International

 

4 thoughts on “Le Monde de Narnia : chapitre 2 – Le Prince Caspian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *