Le premier jour du reste de ta vie

Famille, je vous aime, je vous hais
 

 

Jacques Gamblin, Zabou Breitman, Marc-André Grondin, Déborah François et Pio Marmai. StudioCanal

Zabou Breitman et Jacques Gamblin. StudioCanal

Cinq jours majeurs dans la vie d’une famille.

Rémi Bezançon n’en est qu’à son second film mais on peut dire qu’avec cette comédie dramatique joliment réussie il s’impose comme un nouveau réalisateur français avec lequel il faudra compter. Le premier jour du reste de ta vie raconte l’histoire d’une famille, une famille comme toutes les autres, qui fait écho à celle de chaque spectateur, avec ses hauts et ses bas, ses engueulades et ses déchirures, mais aussi son amour pour les uns et les autres. Le système de découpage du film, très astucieux, préserve le suspense, donne un rythme au film, sans pour autant faire passer les années trop vite. Et puis comment ne pas s’attacher aux personnages de cette famille? Ils passent par ce que chacun vit, chaque moment important dans la vie d’une famille (l’enfant qui s’en va, la crise d’adolescence, les ruptures, les disputes, les mariages…). Ils sont un peu le reflet de chacun de nous. Dosant à merveille son excellente B.O, Bezançon réalise un film à première vue « tous publics » mais extrêmement subtil et beau. Pour incarner « sa famille », cinq acteurs de choc se sont prêtés au jeu: Jacques Gamblin, Zabou Breitman et les jeunes Déborah François, Marc-André Grondin et Pio Marmai (la révélation). Ils sont excellents et on ne peut que leur souhaiter bonne chance pour les Césars.

Le premier jour du reste de ta vie est un beau film français sur la famille, réalisé avec tendresse et poésie et porté par des acteurs de différentes générations tous excellents. Le film de Bezançon saura toucher tous les publics grâce à son message universel. Une belle réussite.
 

 

 

 

 

One thought on “Le premier jour du reste de ta vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *