Watchmen – Les Gardiens

Who watches the Watchmen?

Malin Akerman et Patrick Wilson. Paramount Pictures France

Jeffrey Dean Morgan. Paramount Pictures France

 

1985, Nixon vient d’être élu pour un 5e mandat et la guerre nucléaire entre l’Amérique et la Russie gronde. Lorsque Rorscharch apprend que le Comédien vient d’être assassiner, il reprend contact avec les autres Watchmen. Ils vont découvrir un complot qui menace leur monde et eux-mêmes. Pourront-ils sauver la planète?

Je n’ai pas lu le roman graphique de Dave Gibbons et Alan Moore, je ne peux donc pas juger si il a été bien respecté. Mais qu’en est-il du film (j’ai réussi à le voir en vo en plus, ce qui n’était pas gagné) ? Tant attendu qu’on a peur qu’il ne soit pas à la hauteur...Et pourtant. Zack Snyder, réalisateur du génial 300, s’attaque à ce comic pour adultes jugé inadaptable et en tire une oeuvre grandiose et immense par sa densité et ses différents niveaux de lecture. Watchmen n’est pas un film de super-héros comme il en pullule sur les écrans depuis une dizaine d’années, mais se pose en antithèse de tout ce qui a été fait auparavant.
Les Watchmen ne sont pas des super-héros comme on l’entend. Ce sont des hommes et des femmes humains, ambivalents, torturés, névrosés, violents et dont l’âme est noire. On pouvait craindre que cela ne soit qu’une façade et que Snyder n’aille pas en profondeur, mais Watchmen désamorce tous les pièges du genre et des blockbusters. Vous ne trouverez pas dans Watchmen de l’action toutes les 5 minutes, des personnages policés qui veulent sauver le monde, des gros méchants pas beaux, une intrigue qui se résume à trois lignes et une fausse morale où les gentils gagnent et les méchants sont punis. Pour ceux qui croient assister à un pur divertissement américain, prière de sortir tout de suite et de changer de salle.
 

Jackie Earle Haley. Paramount Pictures France

Le film de Snyder est un film complexe, violent, philosophique, passionnant, étrange, surprenant et d’une beauté visuelle à glacer le sang. C’est du cinéma, du vrai cinéma car  le réalisateur utilise tout ce qu’il peut pour construire une œuvre foisonnante qui force le respect. Esthétiquement, on ne peut que s’incliner. Les décors grandioses, sales, hallucinants, les couleurs sombres, léchées, les ralentis lors des combats rendant chaque scène d’action, comme pour 300, chorégraphiée.
La mise en scène rythmée et l’utilisation de la bande-son souvent en contre-sens avec les images ne peut que nous séduire (si ce n’était pas déjà fait dès les 5 premières minutes). Mais ce qui est le plus remarquable c’est une telle profondeur, un tel soucis du détail. Il faut s’accrocher pour tout bien comprendre, à travers les allers-retours dans le passé et les différents personnages qui entrent en scène rapidement. En fonds, un contexte politique qui ne peut que rappeler celui d’aujourd’hui même si différent. La volonté également de ne pas appuyer l’émotion, de ne pas jouer les violons ni vouloir faire pleurer le spectateur est notable – et admirable: Watchmen est un film froid mais pas dans le mauvais sens. Il pose juste beaucoup de questions et balance énormément de choses en 2h40, que l’on a pas toutes le temps de digérer. Mais cela n’empêche pas le film de provoquer diverses émotions plus subtiles: indignation, compassion, compréhension, horreur...Watchmen ne se sacrifie pas aux sirènes hollywoodienne, c’est d’ailleurs sans doute pour cela que Snyder a eu du mal à monter son film: dès qu’un film ne s’adresse pas aux enfants ou pré-ados, il a plus de difficultés à se monter. Mais Watchmen assume totalement son côté adulte, sexe, violence et immoralité. La noirceur qui règne est limite indigeste, sans espoir, mais renvoie à nous-même, à notre monde, et le constat final va loin: si autant de guerres, d’horreur arrivent, c’est à cause de la nature humaine, la seule chose qu’on ne peut changer. Les coupables sont les humains, leurs actions et leurs choix. Tout comme les Watchmen ne sont que des humains, excepté un. Rorschach est un homme torturé, violent, un justicier sociopathe. Le Hibou un homme perdu qui vit dans la peur et qui ne s’assume pleinement qu’en endossant son costume et les responsabilités qui vont avec. Le Comédien une ordure de la pire espère, accusé d’une tentative de viol sur une des Watchmen, travaillant pour le gouvernement et n’ayant aucune morale ni pitié. Ozymandias est un homme d’affaires riche, mégalo se rêvant Alexandre le Grand, prêt à tout pour assouvir son ambition. Dr Manhattan dôté de pouvoirs suite à un accident est considéré comme un Dieu (le seul ayant des pouvoirs) mais s’éloigne des autres, des humains, se vidant de son humanité. Le Spectre Soyeux II, fille de Sally Jupiter (Spectre Soyeux I, qui a mal tourné: prostitution et alcool) est la seule, je trouve, à s’en sortir correctement, même si ayant ses propres démons. Un tableau bien noir me diriez-vous. Mais malgré tout, ils n’en sont pas moins humains puisque ni blanc ni noir totalement, juste imparfaits.

Il y aurait encore de quoi écrire des pages entières, mais une seule vision n’est pas suffisante. A noter le générique de début génial et superbe qui raconte ce qui s’est passé avec les premiers Watchmen – les Minutemen. Il est également de mise à souligner les excellentes prestations de tous les acteurs, dont la plupart ne sont pas encore connu du grand public: Malin Akerman, Matthew Goode, Patrick Wilson, Carla Cugino, Jeffrey Dean Morgan, Jackie Earle Haley et Billy Crudup.
Watchmen n’est pas un film parfait mais est un grand moment de cinéma car il conjugue tous les genres à la fois et offre une liberté de ton et d’esprit que l’on ne pensait pas que ce genre de films pourrait encore donner. N’en déplaise à certains mais Watchmen est bien le petit bijou que l’on attendait, passionnant et terriblement noir.
 

Paramount Pictures France

Paramount Pictures

 

 

 

 

3 thoughts on “Watchmen – Les Gardiens

  1. C’est simplement le meilleur film d’heros adapté de BD que j’ai vu. Les frames congelés, la vitesse de l’action, les effets… tout ça est très fidèle à la BD, qui est, elle aussi, une des meilleures dans le genre. Allez voir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *