The Spirit

Spirit City

Jaime King. Sony Pictures Releasing France

Samuel L. Jackson. Sony Pictures Releasing France

Gabriel Macht. Sony Pictures Releasing France

Scarlett Johansson. Sony Pictures Releasing France

Le Spirit, héros masqué revenu d’entre les morts, erre dans la ville, sauvant les plus faibles, séduisant les femmes et tuant les méchants. Octopus, son grand ennemi, met la ville sans dessus dessous, à la recherche d’un vase mystérieux qui le ferait devenir un dieu. Le Spirit va tenter de l’arrêter, mais Sand Saref, une ancienne connaissance va refaire surface….

Une phrase pourrait définir le premier film de Frank Miller en tant que réalisateur (en solo): avoir privilégié la forme plutôt que le fond. Pour rentrer plus dans les détails, on peut dire que The Spirit n’est pas un mauvais film, qu’il se regarde avec intérêt, mais qu’il manque cruellement de fond, de scénario et de rebondissements réels. Le film reste très en surface et se borne à étaler son esthétique novatrice et originale qui rappelle Sin City. De ce côté, rien à dire, mélange de cartoon, d’effets spéciaux, de fonds verts, dans une atmosphère très sombre même si le film lui, mise plutôt sur l’humour. Mais l’histoire prêche par son manque de profondeur, les personnages sont (trop) rapidement posés, l’intrigue est banale, voire ridicule par moment. Miller aurait peut-être dû rallonger son film pour mieux s’étaler et réaliser une histoire plus dense. Le personnage du Spirit, lui, est un séducteur invertéré, invincible et super-fort, mais qui aurait mérité plus de profondeur. Sinon, les acteurs sont tous très bons. Gabriel Macht a la vedette, toujours aussi craquant et on lui souhaite une jolie suite de carrière. Samuel L.Jackson est dans la surenchère, et c’est tant mieux. Quant aux femmes, elles sont magnifiées et au centre de l’histoire. Sans les femmes, pas de Spirit. A l’écran, se succèdent donc Eva Mendes, Scarlett Johansson (géniale et drôle), Sarah Paulson, Paz Vega et Jaime King. Du beau monde et un casting élégant.

The Spirit, en quelques mots, est  un film bancal mais jouissif, dont Frank Miller a plus travaillé la forme que le fond, et qui laisse sur sa faim.

Affiche américaine. Sony Pictures Releasing France

Sony Pictures Releasing France

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *