La famille Savage

Tellement proches

Philip Seymour Hoffman et Laura Linney. Fox Searchlight Pictures

Philip Seymour Hoffman et Laura Linney. Fox Searchlight Pictures

Wendy et Jon, une soeur et son frère, doivent s’occuper de leur père, malade. Un père qu’ils tentaient d’oublier et dont ils s’éloignaient. Ces "retrouvailles" vont faire remonter des choses à la surface.

Il est des vérités absolues. Ecoutez celle-ci: Philip Seymour Hoffman est un immense acteur. Un mec qui a de la gueule, du charisme. Dans chacun de ses films, il en impose, que ce soit en Truman Capote, figure mythique de la littérature américaine ou dernièrement en DJ complètement barré dans le drôle Good Morning England. Il sauve par sa présence tous les films et leur insuffle une présence. C’est quelque chose. Après tous ces compliments, mérités, certes, il faut parler du film de Tamara Jenkins, La famille Savage, qui voit un frère et sa soeur se réunirent lorsque leur père tombe malade. Un film indépendant mélancolique et un poil déprimant, qui souffre d’un manque de créativité au niveau du scénario et de passion. Quelques jolies scènes néanmoins. Laura Linney est parfaite comme à son habitude. Son duo avec un Philip Seymour Hoffman décalé et bourru est empli de tristesse et d’amour (fraternel). Un peu décevant aux vues d’autres films indé bien plus passionnants, mais admirable dans sa sincérité.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *