L’Abominable vérité

Les hommes qui n’aimaient pas les femmes

Gerard Butler et Katherine Heigl. Sony Pictures Releasing France

Katherine Heigl et Gerard Butler. Sony Pictures Releasing France

Abby est productrice, brillante, un peu névrosée et célibataire. Lorsqu’elle est forcée de travailler avec Mike Chadway, elle va se heurter à un homme vulgaire, qui pense que l’amour n’existe pas et que les hommes ne s’intéressent qu’au sexe. Pour Abby qui attend encore son prince charmant, le choc est rude. Heureusement, son voisin sexy, l’invite à sortir. Mike l’aide alors à devenir la femme dont rêve tous les hommes.

Joli ratage de la part de Robert Luketic, qui jusqu’à là n’avait pas vraiment briller: La revanche d’une blonde, Rendez-vous avec une star, Las Vegas 21…L’Abominable cruauté est assez abominable, en effet, film macho, vulgaire et sans grand intérêt. Comment peut-on avoir ne serait-ce qu’un peu d’affection pour Mike (Gérard Butler), détestable? Katherine Heigl est bien la nouvelle abonnée des comédies romantiques, un peu comme Sandra Bullock, mais espérons qu’elle ne se laisse pas enfermer dans ce genre. D’autant qu’ici elle est niaise, agaçante. Espérons qu’avec son prochain film, Killers (avec Ashton Kutcher et Katherine Heigl), Luketic prouvera qu’il vaut mieux que ça.

Sony Pictures Releasing France
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *