Manipulation

Ewan McGregor. SND

Michelle Williams et Ewan McGregor. SND

Pas d’amis, pas de copine, il ne se passe rien dans la vie de Jonathan. Sa vie se résume à son travail de comptable dans une grosse société new-yorkaise… Jusqu’au jour où il sympathise avec un avocat, Wyatt, qui l’inscrit sur la "Liste", un club de rencontres sulfureux peuplé de jeunes femmes superbes et… disponibles. Mais Jonathan est tombé dans un engrenage fatal : la liste n’est qu’un piège diabolique destiné à le forcer à commettre le plus gros braquage du siècle…

Les critiques n’avaient pas tort. Manipulation est bien un film raté. Si au début on se demande où tout cela va nous mener, on est vite déçu. On y croit pas une seule seconde et les situations s’enchaînent sans vraiment nous surprendre. Marcel Langenegger tente de ménager quelques moments de suspense et d’adrénaline. La manipulation du titre tourne rapidement court lorsqu’on découvre les ficelles (pas très fines). Quand aux acteurs, on se demande ce que fait Ewan McGregor depuis quelques années. Après avoir enchaîné des rôles intenses et cultes, sa carrière bat de l’aile. Ce thriller américain ne l’aidera définitivement pas, ni celle de Hugh Jackman. Acteurs moyens (encore que Michelle Williams s’en sort bien) et une fin passablement mauvaise. A vous de voir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *