La loi de Murphy

Le Ritchie français?

Jean-Michel Noirey. Gaumont Distribution

Pio Marmai. Gaumont Distribution

Elias aura fini sa conditionnelle dans 5 heures. Bossant comme brancardier dans un hôpital, il pense finir la soirée tranquille et prendre un nouveau départ. Sauf que la loi de Murphy, loi de l’emmerdement maximum, n’a pas dit son dernier mot lorsque les personnes impliquées dans un  vol de diamants rappliquent dans l’hôpital où travaille Elias….


On pensait assister à un Snatch version française et on était tout impatient de découvrir le premier film de Christophe Campos. Sauf qu’en lieu et place d’une comédie déjantée façon Guy Ritchie (on pourra dire ce qu’on voudra, Snatch est génial), on se retrouve face à une comédie poussive, un peu trop bavarde et limite ennuyeuse. Pourtant Campos avait de la suite dans les idées (les scènes façon BD), des personnages secondaires bien pensés (la police et ses perruques, le médecin complètement taré, le gitan black…) mais ne va jamais jusqu’au bout de ce côté décalé et déjanté. De ce fait, on rigole peu, l’humour noir n’est pas assez humour noir, et au final on s’ennuie, l’histoire et ses personnages n’étant pas assez développés et appuyés. La loi de Murphy est un film raté car passant à côté de ce qu’il voulait être et qui n’aurait jamais dû aller plus loin que la bande-annonce, qui promettait alors le meilleur. Néanmoins, on tient jusqu’au bout grâce aux acteurs, Omar Sy, Fanny Valette, Bruno Ricci, Jonathan Lambert, Dominique Pinon, Karim Belkhadra, et l’acteur principal, le très mignon Pio Marmai, découvert dans l’excellent Le premier jour du reste de ta vie, et promis à un grand avenir.

Gaumont Distribution


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *