Les Chèvres du Pentagone

Clooney est un Jedi

George Clooney et Kevin Spacey. Sony Pictures Releasing France

George Clooney et Ewan McGregor. Sony Pictures Releasing France

Bob Wilton est un journaliste qui cherche le scoop de sa vie. Quand il rencontre Lyn Cassady, soldat de l’armée qui possèdent des pouvoirs paranormaux, il pense tenir son article et le suit en Irak.

C’est l’histoire de "men who stare at goats", comme le titre français ne nous l’indique plus. Une branche de l’armée avec des soldats jedi. Mouais, pense-t-on. Comme Bob au début du film, on y croit pas vraiment. Et puis Lyn débarque, super-soldat Jedi en mission, qui embarque Bob dans des aventures foldingues. Il faut donc accepter dès le début la fantaisie absurde de cette comédie décalée, sinon on reste sur le carreau. La première très bonne idée de Heslov est d’avoir choisi Ewan McGregor pour le rôle de Bob, lui qui est un ex-Jedi (Obi-Wan Kenobi dans Star Wars), et qui se retrouve ici à écrire un papier…sur des soldats Jedi. Sa réplique lorsqu’il demande ce qu’est un soldat Jedi trouve un second sens hilarant dans sa bouche (ainsi que la dernière scène du film qu’on dirait faîte pour Ewan). De l’ironie, de l’humour, des dialogues bien ficelés et des scènes quasi-cultes ("Le silence de chèvres" de Bob, un Kevin Spacey sous LSD qui a très faim, la voiture qui se prend le seul caillou du désert, le LSD dans l’eau…), bref, c’est du lourd, ou presque. Car Les Chèvres du Pentagone souffre des défauts de nombreuses comédies décalées, à savoir des longueurs et des baisses de rythme, et un frein. En effet, Grant Heslov avait tout pour y aller à fond, lâcher l’artillerie lourde ( tant qu’à faire, on est dans un délire le plus total, autant y aller à fond), mais son intrigue freine tout ça, comme si le réalisateur avait peur de vraiment se lâcher. Dommage. Sinon les acteurs sont formidables, on les cite parce qu’on les aime: Ewan McGregor (qui retrouve enfin un peu de bon sens avec des films pas terribles tels que Miss Potter ou encore Manipulation), George Clooney, Kevin Spacey et Jeff Bridges en hippie. Un film avec de tels acteurs ça mérite le déplacement, tant pis si le film n’exploite pas tout son potentiel comique.

Sony Pictures Releasing France
 

2 thoughts on “Les Chèvres du Pentagone

  1. Un divertissement joyeusement absurde, dans la lignée de ce que produisent les frères Cohen. En moins abouti tout de même, car ayant du mal à tenir la distance, en dépit de son casting de luxe (George Clooney, Kevin Spacey, Jeff Bridges, Ewan Mc Gregor… et la chèvre, comme le précise l’affiche…). La seconde partie du film traine en effet un peu en longueur et ne suscite que quelques sourires, exception (notable) faite de la séquence sous LSD, particulièrement loufoque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *