Nine

Les femmes de sa vie

Daniel Day-Lewis et Marion Cotillard. SND

Penélope Cruz. SND

Daniel Day-Lewis et Marion Cotillard. SND

Guido Contini, grand metteur en scène italien adulé par tous et toutes, n’arrive pas à écrire son prochain film. Alors qu’il fuit producteur et journalistes, il doit faire face aux femmes qui ont marqué sa vie et se remettre en question.

Nine de Rob Marshall s’est fait joliment détruire par les critiques de cinéma. Il faut dire qu’il est loin d’être le grand film que l’on attendait. Pourtant, Marshall avait toutes les cartes en main, mais à priori pas les épaules pour mener à bien ce remake de Huit et demi du grand Fellini (que je n’ai pas encore vu, donc je ne pourrais en faire une comparaison). En soi, faire un remake d’un film culte est risqué, mais vu l’attente qu’il y avait autour de Nine, plus dure sera la chute. Pourtant, je n’ai pas détesté le film, au contraire sans l’avoir adorer, j’ai passé un bon moment, je ne le renierais pas. Je n’arrive pas à le détester, ni à l’aimer. Et c’est là tout le problème de Nine, comédie musicale kitsch qui a trop vouloir en faire, se rate. Nine est décousu, beaucoup trop, et ressemble en fait à un assemblage de scénettes avec dans chacune une star. Car il faut l’avouer on attendait plus Nine pour son casting que pour son scénario et Marshall a sans doute cru que cela suffirait à remplir les trous du scénario. Casting de premier choix néanmoins, carte maîtresse du réalisateur: Daniel Day-Lewis et "ses femmes": Nicole Kidman (son actrice-muse), Marion Cotillard (sa femme), Penelope Cruz (sa maîtresse), Sophia Loren (sa mère décédée), Fergie (une prostituée qu’il a connue enfant), Judi Dench (sa confidente et costumière), Kate Hudson (une journaliste admiratrice).Un beau casting mais pas assez exploité. En effet, certaines actrices ont un rôle plus complet que d’autres, comme Fergie, Sophia Loren et Nicole Kidman qui n’apparaissent que très peu dans le film. Mais le soucis vient du fait que souvent, elles arrivent comme un cheveu sur la soupe, pardonnez-moi l’expression. Les scènes s’enchaînent sans aucune fluidité, cela étant dû au scénario poussif qui reste en surface, superficiel. Pourtant de cette dépression de ce metteur en scène qui aime les femmes, il y avait de quoi faire et dire, mais cela intéresse à priori peu Rob Marshall. Celui tente d’amorcer une réflexion sur les femmes et leur pouvoir, notamment sur l’art (les femmes "nourrissent" l’art et l’artiste) mais Marshall n’a définitivement pas l’art et la manière de les filmer. Quand à l’hommage au cinéma italien (et à celui de Fellini), on repassera. Nine est parfois vulgaire, souvent kitsch, par moment drôle, glamour, rarement émouvant malheureusement. Quand à ses chansons, elles ne resteront pas dans les mémoires (contrairement à Moulin Rouge), même si certaines se démarquent du lot (Take it all, My husband makes movies, Be Italian ). Pour dire juste, la meilleure actrice n’est pas forcément la plus glamour ou sexy: la sublime Marion Cotillard, magnifique dans ce rôle de femme trompée décidée à en finir. Elle donne corps et émotion à son personnage, et signe définitivement la plus belle prestation du film. Face à elle, un Daniel Day-Lewis toujours aussi charismatique, qui nous empêche de ressentir totalement les longueurs. Malheureusement, il n’empêche pas Nine de rester un film désincarné qui se perd entre toutes ces femmes, sans arriver à en retenir aucune.

Nine n’est qu’une parcelle de ce qu’il aurait pu vraiment être (peut-être dans d’autres mains, peut-être avec un meilleur scénario, la faute à qui?), à savoir un grand film. Ici, il n’est juste qu’un film sympathique (c’est déjà ça) mais bancal, manquant d’émotions vraies et de continuité dans son fond (quand à la forme, elle est trop appuyée et kitsch). On ne manquera tout de même pas de redire tout le bien que l’on pense de Daniel Day-Lewis et Marion Cotillard, couple malheureux mais véritable réussite de ce Nine.

Nicole Kidman et Daniel Day-Lewis. SND

SND

2 thoughts on “Nine

  1. Aimant tout particulièrement Daniel Day-Lewis et Penelope Cruz, il me tardait de voir le résultat mais, au vue de toutes les critiques, je vais attendre sa sortie en Blu Ray, un peu déçu à l’avance !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *