Gemma Arterton

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit


Gemma Arterton est douée. Talentueuse. Lumineuse. Brillante. La jeune actrice de 24 ans, souvent comparée à Keira Knightley, enchaîne les tournages et ne cesse d’illuminer l’écran. Après un petit rôle dans le dernier James Bond, les producteurs ont compris qu’elle valait mieux que ça et lui ont offert trois grands rôles féminins en 2010 : la princesse Tamina dans Prince of Persia, Alice Creed et Tamara Drewe. Avec Carey Mulligan, autre jeune actrice anglaise so perfect, elles prouvent que le cinéma n’a pas de soucis à se faire. La relève est là.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

-Capturing Mary
*-Tess of the d’Urbevilles s.1 : Une mini-série BBC passionnante, adaptée du roman Thomas Hardy, portée par une belle héroïne tragique et romantique (Gemma Arterton, renversante).
*-Lost in Austen s.1: A réserver aux fans de Jane Austen. Une mini-série originale, drôle et moderne, bel hommage à une immense auteur.
*-Quantum of Solace : Un James Bond moins bon que Casino Royale. Gemma Arterton ne sert à rien, Daniel Craig n’est pas très expressif et l’histoire…eh bien…moins intéressante et passionnante que celui d’avant. C’est dit.
RockNrolla
Perfect (court-métrage)
*-Good Morning England : Une petite merveille anglaise, drôle, insolente, ambiance "sex, rock and radio".
*-St Trinian’s : Une comédie maladroite, parfois drôle, souvent too much et tout le temps "n’importe nawak". Mais qui possède un casting très british (Colin Firth, Ruper Everett, Juno Temple…).
*-Three and Out
: Ce film, bien qu’il soit décalé, est avant tout une comédie dramatique. Porté par des acteurs assez confidentiels (Mackenzie Crook, Colm Meaney…), il n’en demeure pas moins sympathique à regarder.
*-St Trinian’s II: Les deux réalisateurs ont réussi à faire pire que le premier volet (si si c’est possible, la preuve avec ce deuxième St. Trinian). Regardable si vous n’êtes pas très regardant sur la qualité.
*-Le Choc des Titans: un divertissement poussif et prévisible souffrant d’un scénario trop faible pour réellement intéresser..ou divertir.
*-Prince of Persia : Les Sables du temps : Jake Gyllenhaal et Gemma Arterton ont chaussé leurs babouches pour aller jouer les princes et princesses dans des décors tout droit tirés des contes des 1001 nuits. Adapté du jeu vidéo culte du même nom, le film est agréable sans être transcendant ou marquant.
-La Disparition d’Alice Creed
*-Tamara Drewe: Stephen Frears a le sens de la dérision, du cynisme et il le prouve avec Tamara Drewe, comédie grinçante sur les mœurs des habitants de la campagne anglaise. Adapté d’un roman graphique excellent, le film est moins percutant et plus romantique, mais garde le côté so british que l’on aime tant.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

3 thoughts on “Gemma Arterton

  1. Dissertation methodologyThis kind of information is very limited on internet. Nice to find the post related to my searching criteria. Your updated and informative post will be appreciated by blog loving people.

  2. Je l’ai vue dans Good morning England et La disparition d’Alice Creed, où elle est excellente (voir ma critique sur mon blog). J’attends avec impatience la sortie du Stephen Frears…

  3. Dans Prince Of Persia, elle ne révèle rien. Dans Alice Creed, elle est toutefois sacrément impressionnante et c’est grâce à elle que le film s’en tire à peu près !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *