Sherlock

Benedict Cumberbatch et Martin Freeman. BBC (British Broadcasting Corporation)

Gros coup de cœur pour le dernier bijou de la BBC, la chaîne anglaise reconnue pour ses téléfilms, adaptations télévisées et séries. Les anglais ont toujours été très bons dans ce domaines : adaptations réussies des classiques de la littérature anglaise (les Jane Austen, Tess of the d’Urbervilles, North and South…), séries excellentes (Spaced, State of Play, The IT Crowd, avez-vous vu la géniale série Misfits avec Robert Sheehan, où plusieurs jeunes délinquants se retrouvent dotés de pouvoirs?)… Cette année, la chaîne surfe sur la mode "Sherlock Holmes" qui agite le monde de la culture depuis le très bon Sherlock Holmes de Guy Ritchie (avec Robert Downey Jr. et Jude Law) en livrant une mini-série en trois épisodes (chacun ayant une durée de 1h30), sobrement nommée Sherlock.

Sherlock, donc, est une transposition des romans de Sir Arthur Conan Doyle au…21 siècle.  Notre Sherlock Holmes manie téléphone portable et internet pour s’aider dans de nouvelles enquêtes, avec à ses côtés, Dr. Watson, un soldat ayant fait l’Afghanistan. Moderne, drôle, brillante, c’est un régal. La réalisation offre d’ailleurs un nouveau concept très sympathique : écrire sur l’écran les textos et d’autres informations (procédé ayant été utilisé dans Cherrybomb avec Rupert Grint et Robert Sheehan). Dialogues très drôles et rythmés, des enquêtes passionnantes, des personnages attachants et intéressants…et évidemment l’arrivée du grand ennemi de Sherlock: Moriarty qui se dévoile dans le final de l’épisode 3. Une excellente série anglaise de la part des créateurs de la série, Steven Moffat et Mark Gatiss, qui arrive parfaitement à mêler notre détective préféré à notre époque. La réussite de Sherlock tient également aux prestations excellentes de tous les acteurs de la série, des secondaires aux principaux, Benedict Cumberbatch et Martin Freeman.
Je ne saurais être plus enthousiaste concernant cette série et vous conseille vivement de la découvrir. 

Benedict Cumberbatch et Martin Freeman. BBC (British Broadcasting Corporation)

One thought on “Sherlock

  1. Très drôle, un dialogue rythmique, des études intéressantes, des personnages attachants et intéressants … et bien sûr l’arrivée du grand ennemi de Sherlock: Moriarty, qui est révélé dans le dernier épisode excellent troisième série anglaise, par les créateurs de la série, Steven Moffat et Mark Gatis, qui se marient parfaitement avec notre détective préféré dans notre temps. Le succès de Sherlock est également un grand avantage pour tous les acteurs de la série, le principal du secondaire, Benedict Cumberbatch et Martin Freeman.

    Ne pouvait pas être plus excité à propos de cette série et vous invite à découvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *