Petits meurtres à l’Anglaise

Rezo Films

Rezo Films

Victor Maynard est un tueur à gages âgé de 54 ans. Dans la famille, c’est une tradition. Et sa mère est fière que Victor soit le meilleur de sa "profession". Sauf que le nouveau contrat de Victor – tuer une jeune femme du nom de Rose – va tout bouleverser. Surtout quand il sauve la jeune femme au lieu de la tuer…

Petits meurtres à l’Anglaise de Jonathan Lynn, le remake de Cible émouvante de Pierre Salvadori, commençait très bien. Beaucoup d’humour, des personnages à la fois absurdes et intéressants, des dialogues hilarants, bref, une comédie anglaise comme on les aime. Sauf que voilà, les choses se gâtent passées quarante premières minutes . Lorsque les trois compères débarquent chez Victor le soufflé retombe d’un coup, le rythme ralentit jusqu’à un quasi-ennui et l’intrigue ne décolle plus. Malgré tout, il faut quand même saluer l’interprétation excellente du casting : le trio déchaîné composé de Bill Nighy, juste parfait, Emily Blunt, Rupert Grint et les "méchants" Martin Freeman et Rupert Everett. Ils sont en plein forme dans la première partie du film. De ces Petits meurtres à l’Anglaise un peu bancals, on retiendra surtout le début, avec des scènes géniales et un Bill Nighy craquant en vieux tueur à gage tombant amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *