L’Arnaque

 

Quand on pense à Paul Newman, on pense souvent à Robert Redford. Butch Cassidy et the Kid, tout de même (Roy Hill, 1969). Leur duo était séduisant, intense, tous les deux illuminaient l’écran de leurs yeux bleus. Et puis George Roy Hill les a de nouveau réuni dans une comédie cette fois-ci, L’Arnaque (Oscar du Meilleur film en 1974). L’Arnaque, donc, pourrait être l’ancêtre de Ocean’s Eleven. Un petit arnaqueur (Redford) décide de s’allier à un roi de l’arnaque (Newman) pour venger son ami Luther, assassiné. Ils rameutent toute une fine équipe et mettent en place un piège destiné à Lonnegan (Robert Shaw). C’est rythmé, drôle, les personnages sont attachants, l’histoire bien ficelée. Soderbergh n’a rien inventé. Et puis c’est aussi la classe et l’élégance des vieux films américains, d’un Paul Newman immense et au regard métallique, d’un Robert Redford séduisant en diable (et qui ressemblait décidément beaucoup à Brad Pitt). Malgré ses trente-sept ans, L’Arnaque n’a pas pris une ride (ou quasiment) et c’est un régal.

 

 

 

VOD sortie le 08 octobre 2010

 

 

 

VOD offerte par le partenaire Video Futur
dans le cadre
de l’opération DVDtrafic

 

 

 

Universal Pictures

 

 

 

 

One thought on “L’Arnaque

  1. Un film que j’adore vraiment, dans son style classe et en même temps drôle, musique culte bien sur, et le duo qui marche toujours ! Un grand moment de cinéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *