Centurion

Michael Fassbender. Celador Films

 

Le nouveau film de Neil Marshall est un péplum mineur mais qui se laisse regarder. Mal accueilli par les critiques, victime d’une sortie en salles plus que confidentielles, Centurion n’a pas convaincu. S’il n’est certes pas un grand film, il se laisse regarder sans réel déplaisir. C’est au niveau du scénario que le film pèche, par ses excès de violence et ses clichés lourds, pas très subtils, cela contrastant avec la beauté des paysages enneigés. Sincèrement, j’ai vu pire comme le Choc des Titans (avec un héros pas du tout charismatique, contrairement à Michael Fassbender) ou encore Jonah Hex (foutoir inintéressant). Le film, plutôt  sombre, bénéficie de scènes nerveuses, pleines de tensions qui permettent de maintenir l’intérêt du spectateur. On peut remarquer également la photographie bleutée qui s’accorde parfaitement avec les yeux de son interprète, l’excellent Michael Fassbender, qu’on ne présente plus. Le bel irlandais est aidé d’un casting très britannique : J.J Field, Liam Cunningham (son partenaire dans Hunger), Riz Ahmed, Imogen Poots (qu’il a retrouvé pour Jane Eyre), David Morrissey, Dominic West …Quand à l’actrice Olga Kurylenko, elle souffre d’un personnage peu accrocheur (une guerrière muette). Centurion sera un plaisir coupable pour certains, un moment d’ennui pour d’autres. Je me situe au milieu : ni tout à fait captivée, ni pour autant hermétique et vous conseille de le  découvrir par vous même.

Les bonus : des scènes coupées qui n’enrichissent pas forcément le récit mais qui auraient pu être inclus dans le film (8 minutes), une galerie de photos, la bande-annonce et un making of intéressant qui nous présente les coulisses de ce péplum.

Centurion – Distributeur : Pathé

DVD et Blu-Ray : le 12 janvier 2011

CinetraficPage du film

Dossier : Les guerres de l’Empire Romain


 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *