Leonera

Martina Gusman. Ad Vitam

Martina Gusman. Ad Vitam
 

 

Reparti bredouille du Festival de Cannes où il était présenté en compétition, Leonera se révèle être un drame magnifique, fort et poignant, qui évite tout pathos mal venu. Le film s’ouvre sur Julia, jeune femme qui vient d’apprendre qu’elle est enceinte, qui découvre deux corps d’hommes dans son appartement. Sans souvenir de ce qui s’est passé cette nuit là, Julia est incarcérée. Enceinte, elle rejoint une prison pour mères emprisonnées. Elle y donnera le jour à son fils, Tomas, qu’elle ne pourra garder que jusqu’à ses 4 ans. Pablo Trapero dénonce le quotidien de ces mères emprisonnées dans un film rêche, brut. Dans cet univers carcéral réaliste, il met en scène des personnages forts, attachants et livre un beau portrait de femme(s). Son héroïne principale, Julia (Martina Gusman, remarquable) est magnifique en mère qui se bat pour garder son fils. Intelligent, bien écrit, bien filmé : c’est un film d’une extrême justesse et finesse, notamment lorsqu’il traite des rapports mère-fille. Le réalisateur argentin n’hésite pas à laisser des zones d’ombres pour que le spectateur se construise lui-même sa réflexion. En s’intéressant à des sujets méconnus (l’enfance en prison…) et en s’inscrivant dans un contexte de réalisme social fort, Leonera a des faux-airs de docu-fiction. Mais la plus grande réussite de Pablo Trapero est d’avoir surmonté cet aspect justement, pour garder principalement la fibre émotionnelle, la fibre humaine. Leonera, ainsi dépouillé de tout artifice, bouleverse, c’est un film qu’on vit, qu’on ressent à travers tous les pores de sa peau, et surtout qui résonne dans l’esprit, et surtout le cœur, longtemps après.

 

Ad Vitam

 

 

 

 

One thought on “Leonera

  1. A voir, du même auteur, Carancho, sorti cette semaine. Très beau film, avec la même actrice (qui est la compagne de Trapero) et Ricardo Darin, l’excellent interprète de Dans ses yeux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *