Ex Machina

ex machina1

Alex Garland a crée la surprise cette année en réalisant un des meilleurs films de science-fiction d’anticipation de ces dernières années. Mieux que Prometheux ou encore I Robot, il plonge le spectateur dans un huit clos envoûtant et oppressant.

Caleb est un jeune programmeur talentueux pour une société mondialement connue : BlueBook, plus important moteur de recherche Internet au monde. Un jour, il gagne à une loterie organisée par son patron. Le prix ? Passer une semaine chez le fondateur de BlueBook, un génie mystérieux et paranoïaque. Sur place, Caleb va découvrir que Nathan a crée une nouvelle intelligence artificielle, la jolie Ava.

Thriller psychologique et futuriste, Ex Machina soulève un questionnement moral que peut entraîner la robotique et l’IA : Ava est-elle consciente d’être un robot ? Son I.A fait-elle d’elle un être humain ? Avec tout ce que cela implique : les émotions, les sentiments…La performance de Alicia Vikander est formidable : ni pleinement humaine, ni robot, elle séduit et émeut, on s’attache très rapidement à Ava, comme Caleb. Le film prend des allures de thriller quand Caleb émet des doutes sur Nathan, quand la résidence isolée de Nathan se fait prison, quand des coupures d’électricité surviennent, quand Ava flirte avec Caleb. Le scénario est prenant, intelligent, compréhensible pour tous et le trio d’acteurs est excellent. Domhnall Gleeson, Oscar Isaac et Alicia Vikander sont définitivement les futures stars de demain. Et Alex Garland un réalisateur plein d’avenir.

Une réussite qui n’a malheureusement pas été assez diffusé sur grand écran, mais que vous devez absolument rattraper sur petit écran !

 ex machina

One thought on “Ex Machina

  1. Habituellement ce n’est pas trop ma tasse de thé mais ce film m’a vraiment marquée et embarquée jusqu’au bouquet final !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *