Star Wars épisode VII – Le réveil de la force

 

star wars

Attendu par les fans comme le messie, Star Wars épisode VII est sorti en salles ce 16 décembre 2015, soit 10 ans après le dernier volet et 32 après l’épisode VI, le Retour du Jedi (1983). C’est J.J Abrams qui a la lourde tâche de reprendre le flambeau. Clairement, Star Wars c’est une affaire de générations. Celle de nos parents qui ont découvert en salles la première trilogie (je compte par ordre chronologique de sortie en salles) avec Luke, Leïa et Han Solo, la notre qui a découvert la saga avec la jeunesse d’Anakin, Padmé et Obi-Wan Kenobi. Cette nouvelle trilogie réussit le tour de force de satisfaire toutes les générations, on y croise les « anciens », on découvre de nouveaux personnages et surtout, la qualité de ce premier volet nous rassure et permet d’oublier un peu la deuxième trilogie, de qualité très très moyenne.

Rentrons maintenant dans la vif du sujet. J’étais assez dubitative face à nouvel opus. Finalement, la surprise a été bonne : ce Réveil de la force est un divertissement de bonne qualité. J.J Abrams reprend l’histoire 30 ans après la fin de l’épisode VI. Le scénario est solide, prenant, il respecte les anciens films, mêle rires, émotions et action et les nouveaux personnages sont attachants. Je ne raconterais rien de l’histoire pour ne spoiler personne. Il n’y a pas de grands rebondissements, tout est assez prévisible mais le cahier des charges est rempli. Avec l’impression de retrouver de vieux copains. La 3D, quant à elle, est dispensable : même en 2D vous profiterez à fond des batailles spatiales et des combats au sabre laser. Parmi les nouveaux venus, saluons les inconnus (plus pour longtemps) Daisy Ridley et John Boyega, duo au coeur du film et les autres : les toujours excellents Adam Driver, Oscar Isaac et Domhnall Gleeson.

J.J. Abrams n’a pas à rougir de son Star Wars. On a hâte de voir la suite, qui sortira en 2017. En attendant, fin 2016, Star Wars Rogue One devrait permettre de faire patienter les fans.

 star wars 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *