Un vent de liberté

Niloofar, 35 ans vit seule avec sa mère. Pour protéger celle-ci de la pollution de l’air de Téhéran,  la famille décide unilatéralement que Niloofar devra déménager et vivre avec sa mère à la campagne… Alors qu’elle s’est toujours pliée aux exigences des autres, cette fois elle leur tiendra tête.

Réalisé par Benham Behzadi, le très joli film Un vent de liberté s’inscrit directement dans la lignée des films de Asghar Farhadi. Présenté à Cannes en 2016 dans la catégorie Un Certain Regard , ce portrait de femme interroge la place de la femme dans la société et la cellule familiale en Iran. Niloofar jeune femme indépendante, a monté une petite entreprise, n’est pas mariée et s’occupe de sa mère, fragile. A la suite de l’hospitalisation de celle-ci, sa sœur et son frère prennent la décision de les envoyer se mettre au vert à la campagne. Niloofar décide alors de se rebeller, de dire non, dans le sillon de l’héroïne du très beau Noces (de Stephan Streker, 2016). A travers une ville rongée par la pollution, dans le brouillard, Niloofar tient tête et tient bon, tente de s’émanciper du poids familial et des traditions. Seule sa jeune nièce, issue de la nouvelle génération et qui voit en elle une révolution la soutient. En plaçant son intrigue à Téhéran, ville polluée, le réalisateur tisse une métaphore entre l’étouffement dans la ville et des femmes. Benham Behzadi filme de manière très sensible et fine le parcours de cette femme qui refuse de se laisser faire face à l’égoïsme de sa famille. Le cinéaste rappelle que la société orientale – comme occidentale même encore aujourd’hui, qu’une femme seule sans enfant passe après une femme mariée et avec enfants. Niloofar, interprétée par la très sobre et douce Sahar Dolatshahi (vue dans La Fête du feu de Asghar Farhadi, 2007) refuse de ne s’accomplir qu’à travers le mariage et les enfants. Il est salutaire de voir de plus en plus de (beaux) portraits de femmes fortes, appelant de leurs voeux l’égalité et l’équité, et par dessus tout la liberté. Espérons que ce vent de liberté continue de se répandre.

Dvd reçu dans le cadre de l’opération Dvdtrafic par Cinetrafic
Un vent de liberté de Benham Behzadi
Edité par Diaphana (Page FB et site internet)
Date de sortie du DVD : 16 janvier 2018
A retrouver également sur Cinetrafic :
– http://www.cinetrafic.fr/meilleur-film-2018
– http://www.cinetrafic.fr/top-film

 

One thought on “Un vent de liberté

  1. Nous avons envie de nous insurger toutes les dix minutes mais bon….en Iran….
    Une vie de femme ordinaire certes mais privilégiée je pense, dans ce Téhéran d’aujoud’hui mais voilà les circonstances vont faire que le piège va se refermer quelque peu. Un regard sans concession sur le poids de la famille dans cette culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *