Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald

1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s’évade comme il l’avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l’origine d’attaque d’humains normaux par des sorciers et seul celui qu’il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l’arrêter. Mais Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau. L’aventure qui les attend réunit Norbert avec Tina, Queenie et Jacob, mais cette mission va également tester la loyauté de chacun face aux nouveaux dangers qui se dressent sur leur chemin, dans un monde magique plus dangereux et divisé que jamais.

2 ans après la sortie médiatisée du premier volet des Animaux Fantastiques, voici que David Yates (le réalisateur) et J.K.Rowling (la scénariste) nous invitent à une nouvelle aventure. Autant le dire tout de suite, je n’avais pas été emballé par le premier film. Je trouvais le contenu trop enfantin, trop sage, alors que le personnage de Croyance et son histoire avaient un gros potentiel. Mais le film préférait montrer son bestiaire d’animaux fantastiques et ses effets spéciaux à la pointe. La fin assez gnagnan m’avait convaincu de ne pas poursuivre les aventures de Norbert Dragonneau. Quant on m’a proposé de recevoir le Blu-ray du film en version longue, j’ai accepté sans m’attendre à grand chose.

Et finalement j’ai passé un très bon moment ! Les Crimes de Grindelwald est beaucoup plus sombre et complexe que le premier volet. Terminé la présentation des personnages et du monde de Norbert. Nous rentrons dans le vif du sujet, et quel sujet ! La confrontation entre Dumbledore et Grindelwald. J.K.Rowling nous plonge à nouveau dans le monde de Harry Potter, son passé plus exactement, en 1927, et quel plaisir de rencontrer Dumbledore jeune, Leta Lestrange, Nagini…La richesse de cet univers se déploie enfin pleinement. La version longue n’est pas obligatoire mais permet d’affiner le portrait de certains personnages. Il y a moins d’action que dans le premier, beaucoup plus de dialogues, ce qui a conduit de nombreux spectateurs à le trouver ennuyeux. Mais bien au contraire, la saga des Animaux Fantastiques trouve enfin son équilibre, entre blockbuster qui en met plein les mirettes et drame sombre, politique et désespéré. Les décors sont superbes, ainsi que les costumes, et le Paris des années folles à la sauce Harry Potter très beau.

Le divertissement est donc plus qu’honnête, mais souffre évidemment d’imperfections. Certains personnages prometteurs se révèlent un peu décevants (je pense particulièrement à Leta Lestrange) et la dernière partie du film se déroule trop vite, de manière bâclée. Avec pas mal de clichés. Comme s’il fallait terminer rapidement le film et remplir le cahier des charges….

En créant de nombreuses passerelles avec l’univers d’Harry Potter, ce deuxième volet des Animaux Fantastiques dévoile toute sa richesse et plaira aux fans de la saga. Malgré des défauts, Les Crimes de Grindelwald est un divertissement prenant, bien mieux que le premier. J’ai hâte de voir la suite!

Blu-ray reçu dans le cadre de l’opération Dvdtrafic par Cinetrafic
Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald de David Yates
Edité par Warner Bros. France : le site et la page Facebook 
En DVD, Blu-Ray, Blu-Ray 3D, 4K UHD et VOD depuis le 25 mars, et en Achat digital depuis le 14 mars (avec une Version longue disponible sur les éditions Blu-Ray et en Achat digital)
Retrouvez également sur Cinetrafic:
– le catalogue de films de 2018
l’action récente


One thought on “Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *