99 F

Promo: Dujardin à 99 F

Vahina Giocante et Jean Dujardin. Pathé Distribution

Jocelyn Quivrin et Jean Dujardin. Pathé Distribution

Octave Parango est un publicitaire qui passe presque plus de temps à se droguer avec son coéquipier Charlie qu’à faire des pubs. Tous deux bossent pour "Ross and Witchcraft", agence de pub renommée dans le monde entier. Un jour, leur patron leur demande de réaliser une pub pour des yaourts. Octave décide de ruiner le projet.

Tout le monde en parlait et le film a bénéficié d’une publicité assez importante (comprenez le paradoxe quand on sait que 99 F est une satire sur la pub). Qu’en reste-t-il le 26 septembre, date française de sa sortie? Il en reste que 99 F arrive à nous surprendre sur sa mise en scène, son sujet et ses acteurs. A la façon d’un Bruno Merle (Héros), Jan Kounen, réalisateur qui n’en ai pas à son premier coup d’essai, dynamite le cinéma classique français et le cinéma tout simplement. D’une créativité sans égale (dans le cinéma français), Kounen s’emploie à détruire un à un le monde de la publicité à travers l’adaptation du roman trash 99 F. Kounen nous surprend donc en évitant de devenir trop affable sur le sujet ou pas assez mordant (Thank you for smoking par example) et avec son récit qui tout au long des 1h40 ne manque pas de nous étonner. Mais, il y a toujours ou presque un mais, voilà 99 F se révèle pas ailleurs un peu trop trash. Certes, le but du film est de choquer mais 1h40 de sexe, drogues et publicité, ça fait un peu beaucoup. D’accord, il faut montrer la vie d’Octave telle qu’elle est: déchéance totale dans la coke, les filles, l’argent et le je m’en-foutisme. Mais Kounen rate presque son objectif premier: faire rire. Il n’en reste pas moins tout de même que l’ingéniosité du metteur en scène est constante et que le film réussit sa critique mordante: faire de la créativité sur un sujet qui dénonce la non-créativité. Jean Dujardin prouve une nouvelle fois, avec cheveux mi-longs et lunettes, qu’il est un grand acteur français contemporain mais c’est à son ami Charlie, alias Jocelyn Quivrin, que l’honneur revient. Acteur peu reconnu, souvent cantonné au second rôle, il est brillant et super-craquant. Vahina Giocante, Elisa Tovati, Patrick Mille, Nicolas Marié, Dominique Bettenfield sont au casting également de ce film français qui s’annonçait comme le meilleur de l’année mais qui en fin de compte déçoit.

99 F adaptation trash du bouquin trash de Beigbeder promettait beaucoup, notamment la meilleure comédie française de cette année. Au final, oui, 99 F déçoit. Mais reste un total ovni du cinéma par la maîtrise de la mise en scène de Jan Kounen. Jean Dujardin et Jocelyn Quivrin, les deux héros du film, sont géniaux. Ils valent beaucoup, souvenez-vous en. Si 99 F ne remplit pas toutes ses promesses, il reste une comédie entre drame et trash, qui joue son rôle jusqu’au bout: dénoncer le monde de la publicité.

Affiche préventive. Pathé Distribution

Pathé Distribution

One thought on “99 F

  1. le film est interressant et un peu trop trash à bon gout!
    Javoue que c »est très speciale il faut aimer ce genre de film.
    Mon avis: à voir mais avc un certain recul il faut vraiment aimer l’ambiance spéciale (sex, drogue…): c’est le dur labeur de la publicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *