Emile Hirsch

 

Il est tout jeune Emile Hirsch. 23 ans et pourtant une carrière, courte, mais qui force le respect. Il faut dire que depuis The girl next door, le jeune homme a toujours refusé d’être catalogué dans une quelconque catégorie et de devenir un "jeune premier". Aujourd’hui, il a gagné ses gallons de comédien avec le film de Sean Penn Into the Wild encensé par les critiques et le public. Il faut dire que le jeune homme y livre une composition si naturelle et poignante qu’il fait aujourd’hui parti des grands. Il est également la star de Speed Racer des frères Wachowski. La suite on ne la connaît pas encore mais on peut la deviner….

Filmographie

- 3ème planète après le soleil s3
- The dangerous lives of Altar Boys
– The mudge boy
- Le club des empereurs
* – The Girl Next Door : comédie potache qui évite néanmoins le côté graveleux et vulgaire du film (il tombe amoureux d’une ex-porno star) et qui révèle le jeune Emile Hirsch et la désormais connue Elisha Cuthbert.
– Imaginary Heroes
*- Les seigneurs de Dogtown: comédie dramatique sur les Z-Boys qui se double d’une belle réflexion sur l’adolescence et l’amitié (thèmes chers à la réalisatrice). Si les 3 jeunes comédiens sont très bien, c’est le regretté Heath Ledger qui se démarque: il faut le dire, on ne voit quasiment que lui.
* – Alpha Dog: il faut dépasser la vulgarité omniprésente du film pour se faire une idée de ce que Nick Cassavetes a réellement voulu raconter. Un drame sur l’adolescence, sur l’absence parentale et ses conséquences, et jusqu’à où un être humain peut aller. Pas un très grand film, mais dans son genre, c’est à saluer.
* – Into The Wild: tiré de la vraie histoire de Christopher McCandless, Sean Penn plonge Emile Hirsch dans une Amérique profonde, au coeur des racines, au coeur de la nature. Mise en scène poignante qui tente d’échapper au formatage, personnages croisés bouleversants, photographie et paysages magnifiques, Into the wild est un chef d’oeuvre du cinéma contemporain. Totalement désintéressé, au plus près de la nature et de l’humain, Sean Penn nous donne une belle leçon de vie. Et donne à Eimle Hirsch son plus grand rôle.
*- Speed Racer: loin de Matrix mais renouant avec les origines manga de Speed Racer, le nouveau Wachowski s’adresse plutôt à un public enfantin. Le scénario est complètement nul. Par contre côté décors et courses de voitures, ça pète. Ça démonte même. Personne n’a fait mieux pour le moment. Et Emile Hirsch est très craquant en jeune pilote…!
– The Air I Breathe
*- Harvey Milk:  excellent film sur Harvey Milk de Gus Van Sant. Un film humain sur la lutte des gays contre ceux qui voulaient les annihiler de leurs droits. Sean Penn est extraordinaire. Une belle réussite et un film passionnant.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *