Médecin de campagne

medecin2

Après un premier film très réussi (Hippocrate, 2014), Thomas Lilti revient avec un sujet peu montré au cinéma : la profession de médecin de campagne. Loin des hôpitaux et des villes, des hommes et des femmes travaillent 7 jours sur 7, avec un dévouement impressionnant, à soigner, rassurer, – et bien plus ! – des centaines de personnes vivants en province. Le réalisateur filme avec pudeur et douceur la vie et le travail de cet homme, Jean-Pierre (interprété par l’excellent François Cluzet), médecin de campagne se découvrant un cancer. Il est alors obligé de demander de l’aide et une femme, Nathalie, arrive pour le seconder. Anciennement infirmière, celle-ci vient de finir son internat à l’hôpital et souhaite s’installer à la campagne pour y travailler. La cohabitation entre les deux protagonistes n’est pas des plus simples car Jean-Pierre se sent irremplaçable et a beaucoup de mal à partager, la voyant comme une envahisseuse.

Si Médecin de campagne est un film réaliste aux allures documentaires parfois, il est aussi un film de fiction, au pur (et beau) sens du terme, en mettant en avant la relation entre les deux personnages principaux. Le contexte social est rapidement posé. On sent le soin que le réalisateur a apporté à ses personnages. Comme pour Hippocrate, on s’attache à ces êtres humains, sorte de super-héros de leur temps mais imparfaits. Le personnage de Jean-Pierre est très émouvant, en homme fragilisé par la maladie, qui a tout donné à son métier, qu’il aime profondément. Le grand François Cluzet l’incarne avec finesse, passant de la colère à la tristesse. C’est grâce au personnage de Nathalie (Marianne Denicourt, sobre et touchante) qu’il sourira à nouveau. Médecin de campagne n’est pas un drame, plutôt une comédie dramatique. Il y a de l’humour parfois, des sourires, beaucoup d’humanité aussi. Les rencontres avec les habitants sont lumineuses et tristes, à l’image de la vie. C’est ce que prône Médecin de campagne, et pour faire plus large, le cinéma de Thomas Lilti : un cinéma humain, plein d’espoir et positif.

medecin1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *