Alex Rider : Stormbreaker

Quand James Bond avait 14 ans

Alex Pettyfer. Metropolitan FilmExportAlex Pettyfer et Damian Lewis. Metropolitan FilmExport

Les espions ont toujours fait masse dans le cinéma, de James Bond à Cody Banks en passant par OSS 117 et Austin Power. Aujourd’hui c’est Alex Rider qui fait son entrée.
Alex Rider est un ado de 14 ans qui vit avec son oncle Ian, ses parents étant morts. Mais un soir, on lui apprend que son oncle est décédé dans un accident de voiture. Il est mis alors en contact avec le MI6, pour qui travaillé son oncle: en effet Ian Rider était un espion et a été assassiné en mission. Le MI6 engage Alex pour une mission top-secrète: savoir ce que cache Sayle un homme riche qui va faire don d’ordinateurs très coûteux, les Stormbreaker, à toutes les écoles d’Angleterre.
Adpaté de la saga d’Anthony Horowitz, Stormbreaker est le premier volet des aventures du jeune espion. Comme dans le livre, Alex Rider mêle habilement humour et action. Les éléments fondamentales d’un bon divertissement . Ce qu’a compris Geoffrey Sax, réalisateur de cette comédie familiale. En effet on rigole bien et on se réjouit des situations compromettantes dans lesquelles se fourrent Alex. Mais le tout est assez peu fidèle au livre,  et on regrette la quasi-absence d’une tension dramatique omniprésente dans l’oeuvre littéraire qui nous faisait nous attacher à Alex. On soulignera aussi les scènes d’action peut-être un peu trop présentes et incroyables. Du côté des acteurs, c’est Alex Pettyfer qui joue le rôle principal. Avec de l’entrain mais sans se détacher particulièrement des autres jeunes acteurs qui font la loi à Hollywood aujourd’hui. Du côté des méchants, Mickey Rourke qui a délaissé les ruelles sombres de Sin City, et très classe, donne du fil à retordre à Alex, Andy Serkis remis de sa double identité, comprenez Gollum/King Kong, Missi Pyle qui revient de la Chocolaterie Wonka et Damian Lewis qui nous livre un jeu d’acteur suprenant, attirant et discret: ce mystérieux personnage nous intrigue. Du côté des gentils, Ewan McGregor (oh je l’adore!!) échappé du cauchemar de Ryan Gosling, Bill Nighy revenu des mers des Caraibes, Alicia Silverstone, Sophie Okodedo et Stephen Fry désormais ami du grand V anti-héros passionnant. Un casting plutôt impressionnant qui n’arrive pas à sauver la quasi totalité de l’oeuvre.

Stormbreaker nous emmène dans la première aventure de Alex Rider misant sur l’action et la comédie en dépit des sentiments omniprésents dans le livre. Cette comédie familiale réjouit à souhait doublé d’un casting de haut niveau et remplie son rôle: nous divertit pendant 1h33.A conseiller tout de même aux moins de 15 ans.

Affiche américaine. Entertainment Film Distributors Ltd

5 thoughts on “Alex Rider : Stormbreaker

  1. funny thingsmoi je trouve ke alex pettyfer il é bo mé je trouve tro bo damian lewis ossi je c il é pa tré bo mé g tro kraké il es 1 peu vieu mé bon…jmeré tp sortir a lui mé je c ke c impossible

  2. Alex est trop beauuu !!! *-*
    C’est mon film préféré, vraiment, j’ai trop adoré !
    C’est trop chiant qu’ils vont changer d’acteur T__T
    Parce qu’il est trop grand, maintenant… Snif !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *