Brad Pitt

Il m’a fallu plusieurs années pour comprendre que Brad Pitt, le beau gosse, le sex symbol américain qui fait toutes les couvertures de magazines à scandales, était et est avant tout en acteur. Le déclic a été L’Armée des 12 singes où il incarne un dérangé de la cervelle. Et y va à 100 à l’heure. Dans tous (ou la plupart) il tente de casser son image de séducteur en s’essayant à des rôles divers, se mettant en danger. Et ça marche. Il n’y a qu’à le voir souffrir le martyre face à un Kevin Spacey cruel (Se7en), se transformer en vampire par Tom Cruise (Entretien avec un vampire), créer un Fight Club avec Edward Norton (Fight Club), réaliser le casse le plus glamour du siècle avec ses potes (les Ocean’s) ou encore se battre à coup d’assiettes avec sa charmante femme tueuse à gages Angelina Jolie (Mr and Mrs Smith).

34 films sortis en salles a à peine 43 ans, 44 le 18 décembre. Dont quelqu’uns des plus grands films du cinéma contemporain et de grandes collaborations avec des réalisateurs cultes. On ne pourrait parler minutieusement de sa filmo en entier, ce serait trop long. Penchons-nous alors sur quelques grands films qui ont changé sa vie. Après une apparition dans la série avec Johnny Depp (ils ne retourneront plus jamais ensemble), 21 Jump Street, Brad Pitt obtient son premier rôle au cinéma dans The dark side of the sun. Quelques rôles et des poussières après, il joue avec Susan Sarandon et Geena Davis dans le Thelma et Louise de Ridley Scott en 1991. En1992 il s’illustre dans Johnny Suede où il incarne le héros éponyme dans un film de Tom DiCillo. Un an plus tard, il tourne sous la direction de Robert Redford (Et au milieu coule une rivière) puis en 1994 fait face à l’acteur qui monte Tom Cruise. Ils y incarnent deux amants vampires qui recueillent une petite fille qui devient vampire (Kirsten Dunst). Le film contribue à le faire monter et ensuite tout va s’enchaîner très vite. En 1995, il est dans Légendes d’automne de Edward Zwick (qui tournera avec Tom Cruise dans Le dernier samouraï et Leo DiCaprio dans Blood Daimond). David Fincher le remarque et lui confie le premier rôle au côté de Morgan Freeman dans le très sombre Se7en où un serial killer tue selon les 7 péchés capitaux. Ce sera la première collaboration des deux hommes qui se retrouveront à d’autres occasions. Brad Pitt y casse son image de beau gosse et joue un rôle sombre, torturé sur les dernières (grandes) minutes. La même année (1996) il rejoint Bruce Willis pour L’armée des 12 singes (de Terry Gilliam) puis Sleepers (de Barry Levinson). Après quelques films (Ennemis rapprochés, Sept ans au Tibet, Rencontre avecJoe Black), il joue dans le film de sa vie ou l’un des films de sa vie. Ca s’appelle Fight Club, c’est mis en boîte par le génie David Fincher, c’est immoral, violent, anarchiste et il y partage l’affiche avec le très grand Edward Norton. Si les critiques sont récitentes, certaines allant jusqu’à déclarer le film "dangereux", Fight Club devient rapidement le premier grand film culte des années 2000. La carrière de Brad rallentit un peu, il prend le temps de se marier avec la star de Friends, Jennifer Aniston, retrouve Tony Scott pour Spy Game, joue avec Julia Roberts (Le Mexicain) qu’il retrouve en 2002 avec Ocean’s Eleven. La bande d’amis (Clooney, Pitt, Damon) se réunira 3 fois pour la trilogie de Soderbergh. Il enfile la jupe d’Achille en 2004 et rejoint la troupe de Troie. Le fait est là: sa carrière n’avance plus beaucoup. Plus de grands rôles. Il enchaîne avec Mr and Mrs Smith où il rencontre Angelina Jolie avec qui il vivra après son divorce. L’acteur fait alors plus d’apparitions dans les cases people qu’au cinéma. Heureusement Alejandro Gonzales Inarritu passe par là avec dans sa valise, un coup de poing appelé Babel. Brad y joue le mari de Cate Blanchett. Il est fascinant, bluffant et renoue avec une carrière un peu délaissée. L’année d’après, il campe Jesse James. Mais ne s’y vautre pas. Il joue avec finesse un homme parano, un peu fou, auto-destructeur, face à un Casey Affleck renversant. L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford renoue avecson goût éclectique. On l’attend avec beaucoup d’impatience dans le nouveau Marc Forster (Dallas Buyer’s Club), le nouveau David Fincher (The curious case of Benjamin Button) et un Ryan Murphy (Dirty Tricks). En plus de ça, il remplace Matt Damon dans The Fighter le prochain Aronofsky et retrouvera son meilleur pote George Clooney (who else?) dans Burn After Reading de Joel Coen. Le beau gosse a retrouvé la forme et on l’attend plus que jamais sur les écrans. Comme quoi être papa d’une famille nombreuse (il a adopté les 3 enfants que Jolie avait adopté et ont un enfant ensemble) c’est bon pour le moral!



Filmographie:

-21 Jump Street (saison 2)
-The dark side of the sun
-No man’s land
-Neige sur Beverly Hills
-Happy Together
-Cutting Class
-Across the tracks
-Too young to die? (TV)
* -Thelma et Louise: très bon film de Ridley Scott avec un duo féminin culte.
-Les contes de la Crypte (saison 4)
-Johnny Suede
* –Et au milieu coule une rivière: joli film de Robert Redford où Brad Pitt y joue l’un des deux frères.
-Kalifornia
-True Romance
-The Favor
-Cool world
*- Entretien avec un vampire: la rencontre entre Tom Cruise et Brad Pitt ne se fera pas sans étincelles. Pas le meilleur film de Neil Jordan mais un film très sympa qui permet à la jeune Kirsten Dunst de faire ses premiers pas.
-Légendes d’automne
*– Se7en: Morgan Freeman et Brad Pitt tente de résoudre des meurtres réalisés selon un ordre bien précis. Le tueur tue selon les 7 péchés capitaux. C’est glauque, noir, assez horrible et les dernières minutes font que ce film restera dans l’histoire du cinéma comme LE thriller du cinéma contemporain.
*-L’armée des 12 singes: Brillant Terry Gilliam qui a aujourd’hui perdu de son savoir-faire (voir Les frères Grimm). Bruce Willis et Brad Pitt sont transportés dans un univers futuriste. Du cinéma culte.
-Sleepers
*-Ennemis rapprochés: Harrison Ford et Brad Pitt dans un face à face bien réussi.
-Sept ans au Tibet
* -Rencontre avec Joe Black: un film beaucoup trop long qui aurait mérité quelques coupes. Sinon le charme de Brad Pitt marche, tour à tour drôle, sensuel et diablement séduisant.
*-Fight Club: Après Se7en, David Fincher réitère l’expérience. A savoir, réaliser un nouveau film culte avec Brad Pitt. Ici il est accompagné dans sa lutte anarchiste par Edward Norton. Culte, culte et archi-culte.
-Dans la peau de John Malkovich
-Snatch
*-Friends (saison 8): la meilleure série des années 90 fait venir en guest-star le beau Brad Pitt. Ca donne des éclats de rire, des éclats de rire et encore des éclats de rire!
Le mexicain
*- Spy Game, jeu d’espions: Pas eu le courage de le finir tellement ça m’ennuyait. Mais je retenterais l’expérience.
*-Ocean’s Eleven: le casse le plus glamour du cinéma.
* –Confessions d’un homme dangereux: pour sa première réalisation, George Clooney montre toute l’étendue de son talent avec ce drame qui nage entre comédie et thriller et porté par une prestation intense et déjantée de Sam Rockwell.
-Sinbad-la légende des sept mers
*- Troie:
film historique cliché et un tantinet ridicule mais qui plaira aux adeptes du genre.
*- Ocean’s Twelve: moins bien que le premier opus mais la classe et le glamour sont toujours là.
*-Mr et Mrs Smith: un bon film d’action à regarder un soir de pluie.
*-Babel: Inarritu plonge ses personnages dans le chaos. Et réalise une des plus belles œuvres du cinéma contemporain et un terrible portrait de notre société. Ça fait mal.
* -Ocean’s 13 : Un dernier volet sympathique mais qui ne fait que brasser du vent. Dommage. Surtout que Casey Affleck et son compère Scott Caan sont hilarants.
*-L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford: Pitt est Jesse James quelques jours avant sa mort. Casey Affleck son assassin. Filmé proche de l’humain et non de la légende, ce western crépusculaire fait revivre une nouvelle fois Brad Pitt.
*-Burn After Reading: ce nouveau Coen nous plonge dans une comédie complètement barrée qui va dans tous les sens, avec un Brad Pitt en crétin absolument génial. Attention aux zygomatiques ^^
*-L’Etrange histoire de Benjamin Button: nouvelle retrouvailles entre Fincher et Pitt, nouveau chef d’oeuvre. Histoire poétique, belle et tragique pour un film sur la mort. Brad Pitt est un acteur de premier choix, et le montre ici encore une fois, avec rôle d’homme rajeunissant.
-Dallas Buyer’s Club
-Dirty Tricks
-Chad Schmidt
-The Fighter






10 thoughts on “Brad Pitt

  1. Real estate in AlanyaAntalya, a town in the South of Turkey, you get exactly what you are looking for. Antalya is an attractive city which you
    are not likely to forget anytime soon upon your visit there.

  2. J’apprécie votre blog, grand merci à vous de partager cette astuce et je « plussoie » entièrement cette positon… J’insiste, votre blog est vraiment bien bon, très instructif.

  3. property in mahmutlarIt has become a very attractive proposition to buy property in some of the up and coming resorts of Turkey, especially on the beautiful and warm Mediterranean coast off ALANYA. Property in this region of Turkey has shown an annual average increase in prices of 22% and in some cases substantially more.

  4. Turkey real estateThe Turkish real estate sector, offering ever-greater opportunities for investors every year, has come to prominence especially in the last decade.

  5. The post is written in very a good manner and it entails many useful information for me. I am happy to find your distinguished way of writing the post. Interesting post and thanks for sharing. Some things in here I have not thought about before.

  6. thanks for sharingThe post is written in very a good manner and it entails many useful information for me. I am happy to find your distinguished way of writing the post. Interesting post and thanks for sharing. Some things in here I have not thought about before.

  7. Alanya real estateyour property’s investment potential will greatly depend on its location and quality of construction.Sea side apartments, sea view apartments, penthouses, villas, central flats, hill side projects, off-plan developments and etc. Alanya truly has something for everyone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *