Mirrors

Le miroir de l’horreur

Kiefer Sutherland. Twentieth Century Fox France

Ben est un ancien flic suspendu pour de sombres raisons. Sa femme et ses deux enfants se sont éloignés, il noie son chagrin et son amertume dans la boisson et squatte le divan de sa soeur. Il décroche un job de veilleur de nuit dans un grand magasin à New York qui a cramé. Bientôt il découvre que les miroirs du magasin cachent d’horrifiants secrets.

Alexandre Aja, frenchy exilé à Hollywood depuis La colline a des yeux, réussi un film d’horreur efficace, on ne peut lui reprocher. Qui n’a pas sursauter au moins une fois, ou fermer les yeux devant la scène plutôt gore de la femme dans le bain? C’est flippant, ça marche et le postulat de départ est pas mal foutu. Sauf que voilà, une nouvelle fois, Hollywood a voulu faire du zêle et Mirrors se noit dans les clichés du genre: le flic renvoyé, la famille au bord de la rupture, les moments d’émotions…Bref passons sur le scénario. Il reste un film qui joue avec nos nerfs jusqu’au bout, gore mais pas que, on sent la volonté d’Aja d’être original tout en restant dans l’interdiction aux moins de 12 ans. Son plus gros atout: Kiefer Sutherland. Je n’avais jamais regardé de films ni la série 24h chrono avec lui, mais il faut l’avouer, le monsieur est drôlement charismatique. Sinon âmes sensibles s’abstenir (encore que j’ai survécu en fermant les yeux aux bons moments). Mirrors, film d’horreur pour teenages typiquement américain surprend néanmoins agréablement, notamment avec sa fin. On ne s’y attendait pas, on reste sur les fesses. Le film finit sur une excellente note, qui si elle ne permet pas de racheter toutes les erreurs précédentes du film, permet de dire que Mirrors et drôlement sympathique.

 

3 thoughts on “Mirrors

  1. Mirrors: la finC’est sûr que c’est plutôt gratuit et injustifié mais j’étais tellement désespérée par le scénario (notamment quand il menace la nonne) que cette fin m’a satisfaite. Je pensais pas que a finirait ainsi..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *