Cours toujours Dennis

Cours Simon cours

Hank Azaria et Simon Pegg. Metropolitan FilmExport

Simon Pegg. Metropolitan FilmExport

Dennis a fait une grosse bêtise il y a 5 ans: le jour de son mariage, il a quitté sa fiancée, Libby, la laissant seule et enceinte. Aujourd’hui, Dennis vit seul, a quelques kilos en trop, est gardien dans une boutique de lingerie de luxe et le seul lien qui reste entre Libby et lui, est Jake, son fils. Lorsqu’il découvre que Libby a un nouvel homme dans sa vie, le parfait Whit, Dennis est bien décidé à reconquérir son ex et lui montrer qu’il a changé.

David Schwimmer, le Ross de Friends, se lance dans la réalisation avec Run, Fat Boy, Run (vf: Cours toujours Dennis) une comédie anglaise fraîche et tendre. En confiant à son grand ami Simon Pegg le rôle principal, il a tous les atouts en poche. Vous me direz, un acteur ça ne suffit pas. Certes, mais heureusement Scwimmer a de la suite dans les idées et surprend par la joliesse de son scénario où l’humour n’est jamais gras complètement et promet des scènes hilarantes. Quelques clichés du genre, mais le trait n’est pas forcé et on ne peut que s’attendrir face à ce grand enfant de Dennis. Campé par un Simon Pegg très très en forme, ce rôle ne fait que confirmer que l’acteur fait désormais pleinement parti du paysage cinématographique british. Les acteurs qui l’accompagnent, Thandie Newton, Dylan Moran et Hank Azaria sont également parfaits dans leurs rôles.  En prônant des valeurs telles que la persévérance, Cours toujours Dennis séduit instantanément à l’heure où les comédies grasses et vulgaires made in USA saoûlent. J’avoue, j’ai été enchanté par cette comédie drôllissime.

Metropolitan FilmExport
 

One thought on “Cours toujours Dennis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *